264

# S T #

Message du

Conseil fédéral à l'Assemblée fédérale concernant

l'ouverture d'un crédit supplémentaire pour compléter le revêtement en maçonnerie des logements dans l'enceinte des fortifications de St-Maurice.

(Du 5 juin 1900).

Monsieur le président et messieurs, Le devis qui a été établi pour-la construction de logements à St-Maurice et qui se montait à un million de francs, date du mois d'avril 1898.

Les dépenses prévues pour creuser dans le roc des casemates voûtées avaient été calculées dans la supposition que les entrées et les couloirs, pour faciliter la circulation, seraient revêtus de maçonnerie. Pour ce qui concerne les magasins, les pièces destinées aux machines et les latrines, seuls les pieds-droits devaient recevoir un revêtement, tandis que les voûtes resteraient brutes. Quant aux pièces nombreuses destinées aux officiers et à la troupe .ainsi qu'aux cuisines et aux infirmeries, elles ne devaient être maçonnées que pour un quart de leur longueur.

265

Ces calculs se justifiaient d'autant plus que ni à Savatan ni à l'Aiguille on n'avait trouvé lors des travaux souterrains du roc qui ne fût pas tout-à-fait solide.

A l'Aiguille, les magasins d'approvisionnement ainsi que les caves, qui ne se trouvent pas loin des nouveaux logements, ont pu être laissés sans revêtement ; il en est de même à Savatan pour ce qui concerne les réservoirs souterrains, les magasins de vivres, les ateliers, les caves, etc.

Il n'eût pas été nécessaire de revêtir en maçonnerie les casemates des casernes nos 6 et 14, attendu que l'on projetait d'isoler les pieds-droits au moyen de murs de 15 à 20 cm.

d'épaisseur, sur lesquels reposerait un toit voûté en tôle ondulée.

Ce procédé aurait eu pour conséquence de ménager une couche d'air entre le roc nu et la paroi des casemates, ce qui eût empêché l'humidité de la terre de pénétrer dans les logements.

Néanmoins le devis relatif aux casernes 6 et 14 prévoyait un revêtement pour le quart des casemates affectées au logement proprement dit ou pour le cinquième de toutes les pièces, en prévision du manque de consistance que le sol pourrait accuser à certaines places.

Ce devis, soumis en son temps aux commissions des Chambres fédérales avec le message se rapportant à cette question, contient, entre autres, le passage suivant : « II y a lieu aussi de faire remarquer qu'en vertu des deux devis qui vous sont soumis, tout au plus 1/6 de toutes les casemates seront pourvues d'un revêtement, tandis que pour le reste nous croyons pouvoir compter sur de la roche compacte. Tout cela ainsi que des changements éventuels dans le détail des travaux peuvent modifier ultérieurement nos prévisions.

« Pour être tout-à-fait sûr, il faudrait que l'on pût connaître d'avance la qualité du roc que l'on rencontrera dans les souterrains. Or, c'est une condition qui ne peut pas être remplie.

« II ne paraît cependant pas indiqué de prévoir d'emblée un revêtement complet et de calculer les crédits en conséquence.

Nous estimons qu'il serait préférable d'accepter les chiffres tels qu'ils sont établis, en faisant des réserves dans le sens indiqué.» Dans le courant de l'année 1899 et pendant le printemps 1900 on a fait les excavations souterraines des casemates projetées, de sorte qu'il a été possible d'éprouver le terrain sous le rapport de la résistance. Or, il en est résulté, contre toute attente, qu'à Savatan la roche rencontrée est de la plus Feuille fédérale smsse. Année LU. VoL III.

19

266

mauvaise qualité, de sorte que pendant les travaux les ouvriers étaient exposés à des dangers continuels auxquels il n'a pu être paré qu'en procédant au boisage successif, à mesure que les travaux avançaient. A l'Aiguille, la qualité du roc n'est pas si mauvaise ; mais des éboulements s'y produisent quand même et sont rendus plus fréquents au contact de l'air.

En outre les couches sont telles qu'après excavation les plafonds s'aplatissent au lieu de prendre la forme d'une voûte.

Cette circonstance rend le danger plus grand, car on ne connaît pas l'épaisseur de ces couches, qui parfois ont encore dû être attaquées au milieu de la voûte pour obtenir la hauteur nécessaire.

Il a donc fallu commencer revêtir de maçonnerie toutes les casemates de la caserne n° 6 à Savatan et de la caserne n° 14 à Dailly (Aiguille).

Cette mesure a dû être appliquée même dans les cas où elle ne s'imposait pas d'une manière absolue, ces casernes de guerre pouvant aussi être occupées en temps de paix et un examen périodique du roc au point de vue de sa consistance ne pouvant pas se faire à cause des murs d'isolement et des toitures de tôle.

D'après le devis établi pour le revêtement complet de toutes les casemates, les frais se monteraient à 185,000 francs, se décomposant comme suit : 1. Déblais et transports de matériaux en plus pour les pieds-droits, les voûtes et les murs de fond : a. pour 88 mètres courants de casemates à la caserne VI, environ 995 m3 de roc .

. fr. 10,300 6. pour 220 mètres courants de 3casemates à la caserne XIV, environ 1650 m de roc .

. » 29,000 2. Frais en plus pour déblais et transports de rochers menaçant éboulement et des matériaux provenant d'excavations en dehors des profils normaux, frais de boisage, échafaudages, etc. : a. pour 109 mètres courants de casemates à la caserne VI » 11,700 6. pour 271 mètres courants de casemates à la caserne XIV » 13,000 A reporter

fr. 64,000

267

Report 3. Revêtement en maçonnerie des pieds-droits, voûtes et murs de fond : a. pour 88 mètres courants de casemates à la caserne VI 6. pour 220 mètres courants de casemates à la caserne XIV 4. Remplissage en pierre et maçonnage partiel dans les éboulements et élargissement de profils : a. pour 109 mètres courants de casemates à l a caserne V I .

.

.

.

.

.

6. pour 271 mètres courants de casemates à la caserne XIV Total

fr. 64,000

»

28,000

»

81,800

.

4,600

»

6,600

fr. 185,000

Les travaux énumérés sont aussi bien indispensables sous le rapport technique que pour préserver la troupe d'accidents graves.

C'est pourquoi nous vous recommandons vivement l'acceptation du projet d'arrêté dont la teneur suit.

Veuillez agréer, monsieur le président et messieurs, les assurances de notre haute considération.

Berne, le 5 juin 1900.

Au nom du Conseil fédéral suisse, Le président de la Confédération: HAUSER, Le chancelier de la Confédération: 1ÎINGIEB.

268

Projet.

Arrêté fédéral portant

ouverture d'un crédit supplémentaire pour le revêtement complet des logements souterrains dans l'enceinte des fortifications de St-Maurice.

L'ASSEMBLÉE FÉDÉRALE de la C O N F É D É B A T I O N SUISSE, va un message du Conseil fédéral du 5 juin 1900, arrête : er

Art. 1 . Il est ouvert un crédit de 185,000 francs au Conseil fédéral pour. le revêtement complet en maçonnerie des casemates dans les casernes VI et XIV des fortifications de St-Maurice.

Art. 2. Cet arrêté, n'étant pas de portée générale, entre immédiatement en vigueur.

Art. 3. Le Conseil fédéral est chargé de l'exécuter.

269

# S T #

Message du

Conseil fédéral à l'Assemblée fédérale concernant

l'allocation d'un crédit pour le parachèvement du dépôt des poulains à Avenches.

(Du 5 juin 1900).

Monsieur le président et messieurs, Par arrêté fédéral du 1er juillet 1898, vous nous avez ouvert un crédit de 372,000 francs pour l'achat des terrains destinés au dépôt des poulains à Avenches ainsi que pour les clôtures et les constructions nécessitées en 1899.

Lorsque, par notre message du 13 juin 1898 1), nous demandions l'allocation de ce crédit, l'étendue des terrains à acheter et les prix à payer n'étaient pas encore connus exactement, puisqu'une partie a dû être acquise par expropriation et que les bois sur pied ont dû faire l'objet d'une estimation par des experts nommés par les deux parties. En outre, la Confédération a acheté comme pâturage pour les poulains entiers la propriété des Pâquis, qui appartenait à la commune d'Avenches, en lieu et place des terrains prévus d'abord et situés aux Longs-Prés, à l'est de la route Avenches-Villars ') Feuille fédérale, 1?98, vol. III, page 341.

Schweizerisches Bundesarchiv, Digitale Amtsdruckschriften Archives fédérales suisses, Publications officielles numérisées Archivio federale svizzero, Pubblicazioni ufficiali digitali

Message du Conseil fédéral à l'Assemblée fédérale concernant l'ouverture d'un crédit supplémentaire pour compléter le revêtement en maçonnerie des logements dans l'enceinte des fortifications de St-Maurice. (Du 5 juin 1900).

In

Bundesblatt

Dans

Feuille fédérale

In

Foglio federale

Jahr

1900

Année Anno Band

3

Volume Volume Heft

24

Cahier Numero Geschäftsnummer

---

Numéro d'affaire Numero dell'oggetto Datum

13.06.1900

Date Data Seite

264-269

Page Pagina Ref. No

10 074 170

Das Dokument wurde durch das Schweizerische Bundesarchiv digitalisiert.

Le document a été digitalisé par les. Archives Fédérales Suisses.

Il documento è stato digitalizzato dell'Archivio federale svizzero.