Place d'armes de Zoug.

111. Cours de tir de carabiniers (L), du 10 au 12 Mai ; Compagnie N° 14 L. (Zoug).

112. Cours de tir de carabiniers (IL), du 31 Mai au 4 Juin : Bataillon N° 8, compagnie N° 1 (Zoug), les 31 Mai c-t 1er Juin. » » 20, > 9 3 (Zoug), les 3 et 4 Juin.

# S T #

RAPPORTS concernant

la peste bovine.

(Continuation.)

Lettre du Ministre suisse À Vienne, du 8 Janvier 1871.

D'après les dernières communications officielles l'état de lu, peste bovine est demeurée assez stationnaire en Galicie jusqu'à la tin de 1870. Dans cet Etat de la Couronne, sur 5010 têtes dans 127 fermes 329 animaux ont été atteints; on en a abattu 82 et 247 ont été guéris. En dehors de ce nombre, il en a encore été abattu 514 comme suspects. Il résulte de là que jusqu'à la dite époque 16,8% de tout le bétail ont dû être sacrifiés à la contagion, bien que 6,5 °/o seulement aient réellement été infectés. La maladie a disparu dans 9 localités, mais elle s'est de nouveau déclarée dans 3 localités. A en croire les derniers rapports, la peste bovine régnait dans 16 localités de la Galicie, savoir dans une du district de Zaleczezik, dans deux du district de Skalat, dans trois de celui de Gortkow, dans quatre de celui de Bozczov et dans six de celui de Tarnopol.

96

Lettre du Consulat suisse à Lyon, do 9 Janvier 1871.

J'ai le plaisir de vous confirmer mes deruiors avis.

Aucun cas de peste bovine ne s'est manifesté à Lyon ou dans les environs, à ce que m'a assuré Monsieur le Directeur de l'Ecole vétérinaire.

Je vous adresse en outre en communication une lettre de Monsieur le Président de la Société d'agriculture du Doubs, homme très-intelligent et très-consciencieux et fort au -courant de ces questions, d'où il résulte que l'état sanitaire du bétail dans son Département ne doit causer aucune inquiétude.

Lettres du Consulat suisse à Mulhouse.

(Du 2 Janvier 1871.)

Nos relations avec les Départements voisins sont tellement interrompues, que c'est par des nouvelles émanant de la Suisse que nous apprenons indirectement l'existence de cas de peste bovine dans les environs de Montbéliard. Jusqu'ici aucun cas ne nous a été signalé dans le Département du Haut-Rhin.

(Du 14 Janvier 1871.)

J'ai l'honneur de vous informer que je viens de lire dans une feuille publique de notre localité l'article suivant daté de Wissembourg, Bas-lîhin: « Dans la feuille d'annonces de Wissembourg du 7 de ce mois « un avis officiel déclare que la peste bovine s'est montrée dans « les communes de Lembach, Porstheim et Woerth ; à Soultz, Bas« Rhin, où l'épidémie avait disparu le 6 Décembre, un nouveau « cas s'est présenté. » En portant cet avis à votre connaissance, je dois ajouter que jusqu'à présent aucun cas de cette maladie n'a on lieu dans le Département du Haut-Rhin.

Lettre de la Légation suisse en Allemagne, d. d. Berlin 14 Janvier 1871.

Il ne m'.est parvenu qu'une communication officielle sur l'état actuel de la peste bovine en Allemagne et dans les Départements français occupés par les troupes allemandes. Bien que la contagion n'ait pas encore disparu, le public no s'en préoccupe plus au môme degré, attendu que l'expérience a suffisamment prouvé que les dispositions statuées par la loi et mises eu application sont assez efficaces pour empêcher une propagation générale de la maladie.

97 Communications officielles.

Il résulte d'une déclaration du Gouvernement royal bavarois du Palatinat que depuis que la commune de Niederbexbach a été déclarée assainie, la commune de Medelsheim, préfecture de DeuxPonts, peut encore ótre considérée comme infectée, bien qu'elle' ait cité signalée le 2 Décembre comme délivrée du fléau. Les nouveaux cas provenant sans doute d'une peau de cheval infectée, actuellement détruite, se sont produits dès le 11 au 14 Décembre.

Communications des journaux.

La « Gazette de la Croix » du 12 courant rapporte co qui suit : « Dessau, 6 Janvier. La peste bovine qui s'est déclarée dans un domaine seigneurial à Häcblingen, paraît avoir été circonscrite à la localité grâces aux promptes mesures ordonnées par notre Gouvernement. Au moment où la contagion a été constatée dans le domaine en question, l'on a abattu 100 animaux. La localité est cernée par des militaires. ' La peste bovine s'étant au commencement de l'année aussi déclarée dans le village de Deltnau, non loin de Dessau, un séquestre absolu de cette localité a été ordonné. » « Berlin, 12 Janvier. La peste bovine dans la province rhénane où elle a eu la plus grande extension, peut ótre considérée comme éteinte. Bar contre, elle a fait une nouvelle apparition dans d'autres parties de l'Allemagne du Nord, et même dans le nouveau mai-che au bétail près Berlin. Elle a été importée de Russie dans les cercles de Lyk et de Joanuisberg. Elle a éclaté on outre dans le Duché d'Anhalt.

« Les Autorités du Royaume de Saxe et du Mecklembourg ont renouvelé la prohibition de l'entrée du bétail venant do la province de Brandenbourg et du Anhalt. Le Gouvernement de Mersebourg a ordonné des mesures analogues. Le Gouvernement de Gumbinnen ii interdit l'importation du bétail de Russie.

Schweizerisches Bundesarchiv, Digitale Amtsdruckschriften Archives fédérales suisses, Publications officielles numérisées Archivio federale svizzero, Pubblicazioni ufficiali digitali

RAPPORTS concernant la peste bovine. (Continuation.)

In

Bundesblatt

Dans

Feuille fédérale

In

Foglio federale

Jahr

1871

Année Anno Band

1

Volume Volume Heft

03

Cahier Numero Geschäftsnummer

---

Numéro d'affaire Numero dell'oggetto Datum

21.01.1871

Date Data Seite

95-97

Page Pagina Ref. No

10 061 792

Das Dokument wurde durch das Schweizerische Bundesarchiv digitalisiert.

Le document a été digitalisé par les. Archives Fédérales Suisses.

Il documento è stato digitalizzato dell'Archivio federale svizzero.