57

# S T #

Publications des

départements et d'autres administrations de la, Confédération.

Décisions sur

l'application du tarif, prises par le département fédéral des péages en février et en mars 1892.

Numéro Taux du droit, du tarif.

Fr. Ct.

13 10. -- Huile d'ambre.

Biffer Thé Béraud (voir nos 20/21 ci-après).

21

100' --}

46 93

--. 60 --. 60

,, o 119

155

Selon l'emballage : Thé

Béraud, thé Chambard.

Sulfate de benzidine.

Eemplacer « talc (craie de Briançon) de couleur naturelle, etc. », par : « Steatite (lardite, craie de Briançon) de couleur naturelle, etc. » g j Remplacer l'explication ad 118/119 : « Bombonnes g' clissées en baguettes, en roseau ou en paille, J non écorcés, non refendus, » par : Bombonnes clissées en baguettes brutes, non peintes, etc., en roseau ou en paille, non refendus. » 6. -- Chaussures en bois, brutes, non en combinaison avec d'autres matières (comp. ad 204).

Biffer : « Balais de paille de riz ou de sorgho, avec manche non peint. » (Voir n° 620 ci-après.)

58 Nomerò TAUX du droit.

du tarif.

Fr. Ct.

162 16.

Selon le conditionnement : cages en bois, pour 163 25.

164 pendules et régulateurs.

38.

165 50.

166 30.- Biffer : « Balais de paille de riz ou de sorgho, avec manche peint. » (Voir n° 620 ci-après.)

178 12.-- Eemplacer : « Corbeilles, servant à, l'emballage, en baguettes écorcées, etc. », par : « Bannetons pour boulangers, en baguettes écorcées, etc. » 16. -- Cuir à rapiécer, découpé en forme de talons ou 190 de petits morceaux carrés réguliers.

Les chaussures en cuir de boeuf, de cheval et en cuir sauvage, doublées en tout ou en partie de cuir de même espèce (les tiges, par exemple, s'il s'agit de bottes), rentrent encore dans l'acception de chaussures grossières, n° 197 du tarif à 197 40.

fr. 40. -- ; toutes les chaussures, en revanche, 198 60.

doublées ou garnies en tout ou en partie de sortes de cuir plus fines (peau de chèvre, de mouton, de veau, etc.) ou de tissus (de lin, de coton, etc.) rentrent dans les chaussures fines, 11° 198 du tarif à fr. 60. --.

204 40. -- Eemplacer l'explication : « Chaussures en bois, paille, etc. », par : « Chaussures en bois, en combinaison avec d'autres matières (comp. ad 155) ; chaussures en paille, etc. ».

206 1. -- Compléter l'explication : « Catalogues de journaux » par l'adjonction : « sans agenda (avec agenda voir ad 485) ».

211 25. -- Biffer : « Aristons (instruments ayant quelque rapport avec l'orgue de Barbarie). » (Voir n° 229 ci-après.)

215 6. -- Accumulateurs électriques de tout genre et leurs pièces détachées, telles que plaques, assemblées ou non, cadres, etc. ; téléphones et leurs pièces détachées, telles que boites, cornets, etc.

Par lampes électriques, passibles du droit de fr. 6, il faut entendre : lampes à incandescence et à arc, avec ou sans douilles ; en outre, interrupteurs et commutateurs de tous systèmes ; coupe-circuits

59 Numéro Tans du droit, do tarif.

Fr. Ct.

(sur pierre, porcelaine et ardoise) ; résistances pour lampes à arc, avec ou sans disposition de réglage ; régulateurs à main ou automatiques, pour dérivation et série ; douilles ; avertisseurs de courants ; indicateurs de sens de courants, etc. (comp. n° 715).

229

50. --

On considérera comme pièces à musique en opposition avec les instruments de musique (nos 210 et 211 de l'édition d'usage du tarif) tous les systèmes à musique produisant des mélodies par des moyens purement mécaniques et sans une intervention artistique quelconque, tels que les boîtes à musique, les orchestrions, les orgues de Barbarie, les aristons (instruments ayant quelque rapport avec les orgues de Barbarie), etc.

240

4. --

Biffer l'explication : « Plaques (cadres) en plomb, perforées, pour accumulateurs électriques. » (Voir n° 215 ci-dessus.)

250

4. --

Appareils pour contrôle de caisse, avec mécanisme pour l'expédition automatique de quittances imprimées.

291

10. --

Enclumes, aussi avec tête et corne lisses ; ouvrages communs en fer blanchis, c'est-à-dire simplement frottés à la brosse ou roulés dans un tonneau avec de la sciure de bois.

292

12.--

Limes dont la surface taillée a 25 cm. de long ou moins.

291 292 332 354 398 482 485

Biffer les décisions : « Enclumes à tête et cornes lisses » (voir n° 291 ci-dessus) et « Limes dont la surface taillée a 25 cm. de long ou moins » (voir n° 292 ci-dessus).

exempt Nématolithe.

2. -- Carreaux en ciment avec surface en verre.

15. -- Biffer le mot « etc. » dans la parenthèse après : « raisins secs pour la table ».

25. -- Billets de chemins de fer, imprimés.

35,. -- Catalogues de journaux avec agenda (sans agenda voir ad 206).

10. -- 12. --

60 Nomerò Taa: da droit.

du tarif.

Fr. Ct.

494 522 549 605 606 535 552 618 620

631

637 657

713 714

715

12.--

Pils de coton en écheveaux, blanchis, retors à trois ou plusieurs boute.

45.-- 50.-- Rubarmene et passementerie, même combinées av.ee des fils d'or ou d'argent, vrai ou faux.

65.65.1. 50 Biffer l'explication : « Fibres de coco, brutes, tordues. (Voir n° 618 ci-après.)

24. -- Filets de tout genre.

--. 30 Fibres de coco brutes ou simplement tordues.

15.-- Balais de paille de riz, sorgho, etc., avec ou sans manche.

300. -- Ne sont considérés comme vêtements de dentelles ou de broderies que les robes et vêtements de dessus, mantes, mantilles, etc., pour dames et enfants, à l'exclusion de la lingerie, des fichus, des tabliers, etc.

200. -- Biffer la décision : « sous-bras de tout genre, cousus ou non, y compris ceux en caoutchouc.

(Voir n° 714 ci-après.)

25. -- On considérera comme taureaux destinés à la reproduction, passibles du droit de fr. 25. -- la pièce tous les animaux mâles de l'espèce bovine qui n'ont pas subi la castration, avec ou sans dents de remplacement (sauf les veaux gras et les veaux jusqu'à 60 kg.).

50. -- Bilïer la décision : « cannes ». (Voir ci-après n° 714.)

30. -- Cannes; sous-bras de tout genre, cousus ou non.

Remplacer la décision : « Fermetures de bouteilles, en fil de fer avec bouchon en grès et anneau de caoutchouc » par : « Fermetures mécaniques de bouteilles, de tout genre, à vis ou à étrier, même en combinaison avec du bois, du liège, du caoutchouc, de la porcelaine ou du grès ».

25. -- On n'acquittera à fr. 25. --, comme parties de lampes finies que les objets présentant indubitablement, par le'ar conditionnement, le caractère

61 Numéro Tam dn droit.

do tarif.

Fr. Ct.

° .

de parties de lampes. Les objets pour lesquels un autre emploi que la fabrication de lampes n'est pas impossible seront acquittés selon la matière et le conditionnement, comme ouvrages en fonte de fer, en zinc, etc. On peut indiquer comme objets de ce genre : les chaînes et anneaux de chaînes en métal, les enveloppes extérieures de poids, les contre-poids servant à équilibrer les lampes à suspension, parties que l'on pourrait employer pour des horloges à poids, des vases à fleurs suspendus, etc. ; les bras en métal non montés pouvant servir aussi à suspendre les habits; les pieds en métal, sans récipient pour le combustible éclairant, pouvant servir aussi comme pieds de plateaux à fruits, à fleurs, etc. (comp. aussi n° 215.)

Les fourreaux de parapluies doivent être acquittés selon la matière et le conditionnement ;. ceux en tissus de coton, par exemple, comme articles confectionnés en coton, n° 625 du tarif à fr. 65. -- ; ceux en lin d'après le n° 627 à fr. 70. -- ; ceux en papier d'après le n° 485 à fr. 35. --, etc., etc.

NB. L'importation de vinaigre de table et d'acide acétique (nos 375/376 du tarif d'usage) est restreinte aux bureaux principaux de péage à Buchs, Romanshorn, Schaffhouse-gare, Baie gare badoise, Baie gare du Central, Porrentruy, Verrières, Vallorbesgare, Genève-gare, Luino et Chiasso-gare.

Rectifications à faire.

Tarif d'usage p. . VII, chiffre 3, première ligne, intercaler avant les ustensiles les mots : « le mobilier ».

» » » » 4, première ligne, intercaler avant ustensiles le mot : « meubles ».

» » » » 6, seconde ligne, remplacer ne dépassant par : « n'atteignant ».

» » VIII, » 18, troisième ligne, remplacer quatrième par : « sixième ».

62 Tarif d'usage page 23, n° 132, remplaçai" le taux de droit de --. 02 par --. 10.

» » 46, » 285, dernière ligne du NR ad 284/285, a.u lieu de étiré rond lire laminé rond.

» » 70, » 456. Le taux de droit du vin artificiel en fûts est de fr. 12. -- et non de fr. 7. --.

» » 97, » 660, à l'avaut-dernière ligne de la remarque ad 660, supprimer la négation et lire : « et qui pèsent plus de 60 kg. s.

Asvi.».Le public est informé que, par décision du conseil fédéral prise le 5 courant, le bureau secondaire des péages de Troinex, canton de Genève, a été transféré à Pierre-grand (même canton) et installé dans la maison de péage construite à cet effet dans cette localité.

Par suite de ce transfert, il a été établi, à la croisée des routes de Collonges à Veyrier et de Bossey à Troinex, un poste de perception des droits desservi par le bureau des péages de Pierregrand.

Berne, le 12 avril 1892. [3.]., Direction générale des péages.

Publication.

Il existe en divers pays, entre autres en Belgique, une industrie qui consiste à vendre des obligations à lots,- notamment des emprunts de villes (Paris, Bruxelles, Anvers), moyennant paiements mensuels échelonnés sur un espace de temps assez long, par exemple trois ans. Le client, qui est souvent une dupe, consent, par contrat bien en règle, aux conditions de l'affaire, dont l'une est fréquemment que, « dans le cas où l'acheteur laisserait écouler une échéance sans faire le versement, la vente serait annulée de droit sans autre avis».

L'obligation ainsi promise et qui ne doit être fournie qu'après un délai de trois ans est payée un prix exorbitant; par exemple

63

les lots de Bruxelles valant 100 francs sont payés 180 francs. Pour compenser cette cherté, on fait miroiter aux yeux des acheteurs l'espoir de tirages permettant aux obligations de sortir avec des lots allant jusqu'à cent mille francs, mais on sait que les chances sont minimes.

Si l'agence est honnête, il n'y a pas grand'chose à dire : libre à chacun de payer aussi cher qu'il veut une espérance, à laquelle il finira peut-être par renoncer pour divers motifs : manque d'argent pour continuer les versements, méfiance tardivement survenue, négligence, sans compter les éventualités involontaires, telles que la mort.

Mais ces agences ne sont pas toujours dirigées par des hommes d'une honorabilité de premier ordre, et ces directeurs sont fréquemment des étrangers, que les renseignements officiels ou confidentiels qualifient parfois très-durement, recommandant notamment de «s'abstenir de tout rapport d'affaires avec eux».

Malheureusement, il est avéré qu'en général on ne va aux renseignements que lorsqu'il est trop tard. La Suisse paraît avoir été saisie, par plusieurs de ces industriels, comme un champ d'exploitation favorable ; nous ne saurions donc trop engager nos concitoyens à user d'une extrême prudence avant d'entrer en rapports avec des agences de ce genre.

Berne, le 29 janvier 1889.

Chancellerie fédérale suisse.

Reproduite en avril 1892.

IVombre des emigrants de la Suisse

pour les pays d'outre-mer.

Mois.

Janvier jusqu'à fin février .

Mars Janvier jusqu'à fin mars .

Berne, le 12 avril 1892.

(F. t'éd. 1892,1. 891)

1892.

861 875 1736

1891.

855 1032 1887

-j- 6 -- 157 -- 151

Bureau fédéral d'émigration, section administrative.

64

M 13.

Bulletin hebdomadaire

des mariages, naissances et des décès dans les villes de Zurich, agglom. (96,339 hab.), -- Genève, agglom. (73,108 hab.), -- Baie (73,958 hab., Berne (47,270 hab.), -- Lausanne (35,124 hab.), -- St-Gall (30,160 hab.), -- Chaux-de-fonds (27,094 hab.), -- Lucerne (21,461 hab.), -- Bienne (16,937 hab.), -- Winterthur (16,887 hab.). -- Neuchâtel (16,659 hab.), -- Hérisau (13,783 hab.), -- Schaffhouse (12,566 hab.), -- Fribourg (12,546 hab.), -- Lode (11,602 hab.), ayant ensemble une population de 510,942 habitants de résidence ordinaire, calculée au milieu de L'année 1892, en admettant l'hypothèse que l'augmentation .de la population pendant les dernières années est restée la même que la moyenne des Irait années comprises entre 1880 et 1888.

13" semaine, du 27 mars au 2 avril 1892.

Pendant la semaine comprise entre ces deux dates, le bureau fédéral de statistique a reçu des officiers de l'état civil des 15 villes indiquées plus haut, l'information de 103 mariages, de 303 naissances (mort-nés compris) et de 207 décès (sans les mort-nés) ; en outre, 27 venant du dehors.

Le tableau suivant indique le nombre des naissances légitimes et illégitimes, celui des mort-nés, ainsi que la mortalité infantile.

Du 27 mars au 2 avril 1892

Décédés (non compris les mort-nés) de naissance de naissance de 0 a 1 an de 1 1 4 ans de naissance de na: ssance legitim» illégitime légitime | illégitine légitime | illégitime légitime illégitime

Nés-vivants

Mort-nés

Appartenant à la population de 12 résidence ord.

248 24 3 Venant du dehors 7 1 8 Total 256 31 13 3 Nés OD décédés dans une maternité 1 2 ou un hôpital 20 18 Desquels venant 6 du dehors . .

7 1 Sur 1a total étaient en pension

28 1 29

3

13 2

3

15

1 2

4

2

4

2

1 1

2

2

--

--

--

D'après l'âge, les décès (mort-nés non compris) se répartissent comme suit.

Du 27 mars au 2 avril 1892

0-1 an

1-4 5--19 20--39 40--69 60--79 80 et âge ans au-delà inconnu ans ans ans ans

7 8 32 15 82 12 17 65 61 Le taux de mortalité calculé pour l'année et par 1000 habitants pour le total des 15 villes (le nombre des décès de personnes venant du dehors et n'appartenant pas à la population de résidence ordinaire n'entre pas dans ce calcul) est le suivant.

Pendant la Pendant la semaine se terminant : semaine correspondante.

Masculins . . · .

Féminins . . .

Total

16 16

au 2 avril 1892 au 26 mars » au 19 » » au 12 » » Le taux de natalité

10 7

8 4

17 15

27 38

26 35

21. 1 décès par mille habitants 22.a » » » » 20.7 » » » » 21.5 » » » est de: 27.8 naissances par 1000

25.5 22.3 21.3 20. 8 25.3 21.7 27.3 28.o habitants.

65 1891

1892

Causes des décès.

1890

27 mars m 2 avril 29 mars n 4 avril 30 mars au 5 avril Total

desquels Tenaient du dehors

1 2

4. Diphtherie et croup . .

5 . Coqueluche . . . . .

3 2

7. Typhus abdominal. . .

8. Fièvre puerpérale . . .


i -- --

--

9. Diarrhée infantile . . . · 8 10. Phthisie pulmonaire . . ... 35.

11. Affect. aiguës du poumon 37 12.

» organ. du coeur .

18 13. Apoplexie cérébrale . .

14

1

Total

desquels Tenaient dn dehors

3 3 8 5 1 2 1

3 6 2 1

4 41 .

40 5 15

Total

11

desquels tenaient du dehors

1

2 --

5 .--





6 3 --

7 45 38 9 6

3

--

6 2 1 2 2 1

14. M. violentes. Accidents .

15.

Suicides .

16.

Homicides

3 3 --

1 1 --

4 6 1

2 --

6 2 --

17. Cause incertaine

. . .

--

--

4

2

--'

18. Faiblesse congénitale 19. Marasme senile . . . .

8 9


18 10

1 1

15 4

1 --

20. Autres causes de décès .

21. Sans attest. médicale . .

91 --

11

109 --

12

87 --

14 --

235

30

Total

234*)

-- 27

280

2

-- 84


*) Dont à cas au Petit-Saconuex. L'alcoolisme est indiqué comme cause primaire du décès ou comme cause concomitante dans 7 cas (5 hommes et 2 femmes). -- L'influenza est indiquée à Zurich 1 cas (cause primaire) et 1 cas (cause concomitante) et à Baie 1 cas (cause concomitante).

L'autopsie est indiquée comme ayant eu lieu dans 52 cas.

Les conditions sanitaires de l'habitation dans le cas de décès par suite de maladies infectieuses et tuberculeuses, sont indiquées comme suit.

bonnes Dans 10 cas.

défectueuses Dans 12 cas.

inconnues ou décès dans un hSpital

pas de renseignements

Dans 19 cas.

Dans 11 cas.

Un tableau, qui sera publié ultérieurement, indiquera les diverses défectuosités signalées par MM. les médecins sur les cartes de décès.

66 D'après l'âge, le sexe et les localités, les décès (y compris ceux des personnes venant du dehors) par suite d'affections aiguës du poumon, de phthisie, des autres affections tuberculeuses, de maladies infectieuses et de diarrhée des enfants se répartissent comme suit.

Décès par suite de maladies aiguës de phtMsie des org&nos respiratoires, pulmonaire.

» » » et

19 39 59 79

» » » »

.

.

.

.

an-dessus .

âge non indiqué .

Affections aiguës du poumon.

Villes.

Zurich (agglom.) ') .

Genève (agglom.) *) .

Baie Berne St-Gall . .

Chaux-de-fonds.

Lucerne . . .

Neuchatel . .

Winterthur . .

Bienne Hérisaii . . .

Schaffhouse . .

Fribourg . . .

.

.

.

.

.

.

.

.

. .

. .

. .

6 4 4 7 2 2 2 1 3 2 1 1

2 2 1 2 1 -- -- -- -- --

1 3 1 -- 1 -- 1 1 1 -- -- -- 3 6

1 1 9 5 2

3 4 8 2 -- -- -- -- 18 17

1 |

Total

5 1 -- 1 5 8 -- -- 20

iiaabuiiuB* FJmlnlns.

llaiculins.

-- -- -- -- -- -- 4 4

,,£

|E3 *3 £-g

5 8 7 5 4 2

2 2 1 1 1 1

Diarrhée infantile.

Déeès :

2 2 2

.S o

a

G3 ·&

!

'o

s

co

»0 ^8 CO

M CD

1 1

1

1

1 1

1

1

-- 2 --

1 1

i <M XÖ

1

1

2

9 à 12 mois.

O ï*

20 » 40 » 60 » 80 »

5 2 1 3 4 2 -- 17

au-dessous d'un mois.

»

0 à 1 an .

1 » 4 ans.

(n°" 1 à 8).

uojuuuu:). rféminins, nui lui u B .

llassollns.

1 | 1 |

»

«ascolta.

r oui lui us.

itaauuiius. Féminins,

Antres affections tnbereolenses.

Illaladies infectieuses.

de

Masculins. Féminins.

Dlucu'iua. l'ouittiiua*

affections tuberculeuses.

1

') Zurich-ville et ses 9 communes suburbaines.

") Genève-ville, Plainpalais, les Eaux-vives et le Feth-Saconnex.

67

Morbidité.

L'information des cas suivants de maladies transmissibles a eu lieu du 27 mars au 2 avril 1892.

  1. Variole et varioloïde.

JBâZe-ville: 1 cas. -- Berne (canton): 10 cas, dont 4 à Porrentruy, 4 à Miécourt, 1 à Courchavon et 1 à Courgenay. -- Vaud (canton) : 2 cas, dont 1 à Nyon et 1 à Vallorbe. -- Solerne (canton) : 1 cas à Meltingen.

2. Rougeole.

Zurich (aggi.) : 5 cas. -- Neuchâtel (canton) : 7 cas à la Chaux-de-fonds.

3. Scarlatine.

Schaffhouse (canton) : 2 cas à Hemishofen. -- Zurich (aggi.) : 4 cas.

-- .BâZe-ville : 1 cas. -- Berne : 3 cas. -- Neuchâtel (canton) : 1 cas à Fleurier. -- Vaud (canton) : 1 cas. -- Genève (aggi.) : 1 cas.

4. Diphtherie et croup.

Zurich (aggi.) : 4 cas. -- Bâte-ville : 3 cas. -- Berne : 2 cas, dont 1 venant du dehors. -- Vaud (canton): 9 cas. -- Genève (aggi.): 2 cas.

5. Coqueluche.

Zurich (aggi.): 1 cas. -- Baie-ville: 2 cas.

6. Varicelles.

Zurich (aggi.) : 2 cas. -- JSâZe-ville : 9 cas. -- Vaud (canton) : 4 cas.

7. Erysipêle.

Schaffhouse (canton): 1 cas à Dnterhallau. -- Zurich (aggi.): 4 cas.

-- .BâZe-ville : 4 cas. -- Genève (aggi.) : 1 cas.

8. Fièvre typhoïde.

Bâue-ville : 1 cas. -- Berne : 4 cas.

9. Fièvre puerpérale infectieuse.

Schaffhouse

(canton) : 1 cas à Biittenhardt.

Effectif des malades et admissions dans 69 hôpitaux de la Suisse.

Ci

Admissions;.

aô «- g

Gantons.

sa

i£ «o

£

^ <S

Zurich . . .

597 Berne . . . 1048 52 Lucerne . , Uri . . . .

31 Schwyz . . .

32 Nidwald . .

26 Glaris . . .

67 Zoug. . . .

26 Fribourg . .

151 Soieure . . .

173 Bàie-ville . .

471 Baie-camp. .

102 Schaffhouse .

49 Rhodes-ext. .

74 Rhodes-int. .

15 377 St-Gall . . .

Grisons . . .

124 149 Argovie . .

96 Thurgovie . .

Tessin . . .

69 Vaud . . .

413 Valais . . .

11 Neuchâtel . .

227 Genève . . .

406 Total 4786

ô o

I

1

to

S

<û ® .

| Sg1

&

tf o 05

1 iffo O

« 'SV

s o

1 --

1

--

--

·SS

·a° gs

--

--

~-


7 3

--

2

--

1 W

1 2

--

1 --

--

--

-- 1 1

4

2

Influenza. 7 cas, dont 6 à Altst àtten ( t l à Heide n.

2 13

1 5

1

6 8 1 1

7 10 2

1

1

4

3

4 10

1 4

5 5i 1

1 6

1 1 1 1 1

2

4 36 ȕ

7 Ì

.EP««

.Ii5

0>

V

--

-- 1

·f s . =S

PJ

3 5 2

--

oi£ '·£ 3 cso 0

«£·8 a Ist fü» « 1 II II!

ELI £ II!

Js < «if If i Ma ll

1

"i 3

v

§! S »S © h 5° 3i |1 "l'a B'So § *g

1

1

--

0)

55 a

1 7 35

10 1 2 5 1 6 1 3 64

3

9 13

--

--

1 3

4 2 9

2 1

1 1

2

4 3 1

2

8

2 4 20

10 6 71

6

-- 2 1 3 -- 2

61 95 5 3 1 6 4 21 15 41 9 8

il

55 5 14 12 11 3 51 2 2 24 37 19 491

11

28

1 1 2 3 3 7 2 1 . 3 7 3 2 2 4 7 8 95.

Total l des admissions.

Admissions du 27 mars au 2 avril 1892.

105 175 10 1 3 2 13 6 29 31 86 13 17 17

S: ï « § ëca W ff

s

587 1038 i 51 !

30 31 26 69 i 26 !

157 171 462

97 :

46 !

77 1 16 371 86 13 116 22 153 22 103 68 13 412 74 15 !

4 244 1 50 407 i 73 865*) 4773 1

") Des inela ' 106 no i dom iciliés dans la localitée ü se tro uve rhô pi al.

69

Conditions sanitaires de l'habitation des malades qui, pendant les huit derniers mois de l'année 1891 (du 3 mai 1891 au 2 janvier 1892), ont succombé à une maladie tuberculeuse ou infectieuse.

(Voir pages 62 et 174 du bulletin de 1891.)

Le dépouillement des cartes de déoës, relativement aux conditions sanitaires du logement des personnes décédées par suite d'affections tuberculeuses et infectieuses et où la maladie a été contractée, a donné les résultats suivants.

Total des décès par suite 0 âu6CllOfl3,

Villes.

Conditions sanitaires de l'habitation | indiquées comme j, .

î| i inconnues on i nen . i. > décès dans un indiquées bonnes défectueuses bôpitul.

tuber- infeccuM., 1. M. M . . ïï. M.

I. H.

leuses. deusos. tnberc infect. tuberc. infect. tuberc. infect. tuberc. infect Zurich . .

Genève . .

i Bàie . . .

Berne . .

Lausanne .

St-Gall . .

. Chaux-de-fonds Lucerne . .

Neuchâtel .

Winterthur Bienne . .

Schaffhouse Fribourg .

Loele . . .

246 109 215 112 164 43 159 40 93 23 95 33 58 25 50 15 49 20 9 49 49 29 19 13 24 15 35 12 12 20

87 38 55 35 18 32 19 17 6 19 15 7 14 13 5

26 15 11 6 5 7 10 4 -- .-- 10 6 8 3 10

43 18 20 16 19 14 11 10 9 5 16 R 3 10 4

Total 1317 518 380 121 201 15,3 «/o 28,8 23,4 n

18 10 4 5 4 5 6 2 6 --8 2 4 3 9

73 53 43 12 86 45 73 j 42 ; 56 25 33 ! 3 79 27 29 u 43 11 13 3 , 38 18 11 3 11 1 17 ' 8 12 7 11 2 17 4 17 10 · 19 8 6 1, 8 6 10 5 i 4 3 5 2 Ì -- .

2 5 3 1 5 7 5 1 -- 2 1

86

454 209 282 102 \ 34,5 40,3 21,4 19,7

16,6

--·~-^

27,3 i

15,7

36,i

20,o

Total 1891 2122 1046 539 213 350 206 738 386 495 241 % 25,4 20,4 16,5 19,7 34,8 86,9 23,3 23,0

23,7

17,6

35,5

23,2

!

' Les chiffres qui précèdent n'ont qu'une valeur relative et ne peuvent être considérés comme une statistique proprement dite, mais seulement Feuille fédérale suisse. Année XLIV. Vol. IL 6

70 comme un commencement d'enquête sur les conditions hygiéniques des habitations. L'appréciation de l'état sanitaire d'un logement est chose individuelle, semblable & celle que porte le médecin sur l'influence que l'abus des boissons alcooliques a eue parmi les causes d'un décès. Toute« fois, ces données, surtout lorsqu'elles constatent des faits, ne sont pas sans valeur. Les médecins prennent l'habitude de porter leur attention sur les causes évitables des maladies ; la preuve en est dans la diminution du nombre des cartes de décès qui ne font pas mention de l'état sanitaire des habitations et dans l'augmentation du. nombre de celles qui indiquent l'alimentation défectueuse et autres causes des maladies. Ensuite, les commissions locales de salubrité verront de quelle manière elles pourront se faire communiquer des informations semblables, afin de pouvoir les contrôler et prescrire au besoin des mesures d'assainissement. Les données qui se trouvent sur les cartes de décès indiquent que la tâche est grande, car on pexit admettre que les malades décédés dans un hôpital appartiennent, en grande partie, a la classe peu aisée de la population et que leur habitation serait souvent rangée dans la catégorie des logements défectueux. Comme précédemment, nous donnons ci-après quelques exemples d'informations, quo nous prenons au hasard et qui indiquent qu'une intervention active et constante de la part de la police sanitaire des habitations est désirable.

Une chambre unique pour cinq personnes. -- Wohnung schlecht ventilirt und übervölkert. -- Locaux sans soleil et mal ventilés; misère profonde. -- Dichtes Zusammenwohnen, Nordseite, klein, nicht reinlich gehalten, schmutzige Wohnung, in der oft gekocht wird. -- Hofzimmer schmutzig. -- Wohnverhältnisse recht schlecht. -- Une seule chambre étroite servant de cuisine et de chambre à coucher. -- Appartement tressombre, sans soleil. -- Schlecht ventilirbare Scklafräume. -- Locaux humides, manquant d'air et de soleil. Habitation et conditions sociales déplorables. -- Lebte in grosser Noth und früher in einer schlechten Wohnung. -- Encombrement et entassement de gens dans une seule chambre.

-- Vater starb an Phthiais. Enge, dumpfe Wohnung. Viel Schmutz; traurige erbärmliche Verhältnisse. -- Habitation en sous-sol humide. -- Sehr ärmliche Verhältnisse. Es mangelt an Allem. Tuberkulose hereditär. -- Parterre etwas feucht; Mangel an Lüftung; sehr .mangelhafte Reinhaltung des Kindes; künstliche Ernährung. Malade négligé dans une alcôve au rez-de-chaussée; l'enfant était dans une chambre où l'on faisait la cuisine et où couchait toute la famille. On fit appeler le médecin seulement a la période ultime. -- Luft durch verschiedene Pabriketablissemente und Metzgerei verdorben. -- Canalisation en réparation. -- Wohnverhältnisse mangelhaft in allen Beziehungen. -- Mauvaise odeur. -- Wohnverhältnisse schlecht; Zimmer ohne Sonne. -- Zimmer ohne direktes Licht, resp. Luft, Hinterhaus, Parterre. -- Une seule chambre de petite dimension. -- Wohnung sehr klein, schlecht; schmale, feuchte, ungepflasterte Strasse mit

71 sehr viel Wagenverkehr. -- Misere, mauvais logement, mauvaise nourriture. -- Ungünstige Wohn- und Nährverhältnisse. Wohnung und Ernährung schlecht.-- Feuchte, schattige Wohnung, schlechte Nahrung. -- Ernährung schlecht. -- Feuchte, schattige Wohnung, schlechte Nahrung. -- Mauvaise hygiène, locaux restreints, nourriture insuffisante. -- Sehr schlechte und traurige Wohnverhältnisse. -- Nourriture insuffisante, mauvaise hygiène, alcoolisme. -- Schweineställe in der Nähe (Typhusfall). -- Infiltration du cimetière. -- Appartement sale et peu aéré. -- Dunkles, unsonniges Zimmer. -- ungünstige Wohnung und mangelhafte Pflege. -- Entassement de la famille dans deux petites chambres; humidité des caves et entassement d'ordures dans lesdites caves. -- Petite chambre étroite, insalubre ; pas de lieux d'aisances. -- Wohnung äusserst mangelhaft, feucht, niedrig ; Ventilation unmöglich. Hinterhaus. -- Wohnung schlecht; Küche in der Wohnstube, in sehr ärmlichen Verhältnissen. Wohn- und Schlafräume eng, dunkel uud schlecht ventilirt. Zwei Jahre vorher starb der Mann an Phthisis in der gleichen Wohnung. -- Wohnräume ungünstig, nur ein kleines, wenig luftiges Zimmer zum wohnen und schlafen. -- Atmosphère infectée par les émanations d'une écurie de chevaux située dessous le logement. -- Phthisiker erkrankte in einer früheren Wohnung, in welcher vorher schon ein Ehepaar phthisisch zu Grunde gegangen. -- Schlechte Verhältnisse in Nahrung und Wohnung. -- Ziemlich feuchte Wohnung, auf der Schattenseite gelegen. Elend. -- Mansardenwohnung, in jeder Beziehung schlecht. -- Wohn- und Schlafräume eng, sohlecht ventilirt und geheizt. Das Kind (Masernfall) war verkostgeldet bei alten, unverständigen Leuten. -- Zu kleine Wohnung, zu grosse Nähe des Abtrittes und schlechte Heizung. -- Wohnung eng, Eltern und fünf Kinder in einem Zimmer. -- Lebensverhältnisse und Wohnung der traurigsten Art. -- L'appartement consiste en quatre pièces; trois chambres et une cuisine. Les trois chambres n'ont jamais de soleil ; les fenêtres donnent au nord. Le chauffage se faisait, au commencement de la maladie (scarlatine) de l'enfant, au moyen d'un petit fourneau en fonte, qui répandait une forte odeur d'oxyde de carbone. Le bâtiment est neuf. Deux des parois de l'appartement sont visiblement humides. -- Sauf des lieux d'aisance, qui répandent dans le logement une odeur infecte, le reste de l'habitation est sain. -- L'habitation est très-malsaine, humide, trop exiguü. Famille dans une misère profonde. -- Wohnverhältnisse ungünstig (viele Kinder in armer Familie), kleine, schlecht ventilirte Zimmer. -- Wohnverhältuisse ungenügend, drei Personen in einem kleinen Zimmer sich Tags über aufhaltend und darin Nachts schlafend. -- Avant sa maladie, le jeune homme (phthisique) couchait dans une étroite alcôve donnant sur la cuisine et sur une cour postérieure. Dans ce cas, on a la plupart des causes nocives de l'habitation, soit : local trop petit, air vicié par la cuisine, etc.

Bureau fédéral de statistique.

72

Sommaire de la Feuille officielle suisse du commerce.

N° 83, du 5 avril 1892.

Titres disparas. Domiciles juridiques. Registre du commerce.

Banques d'émission suisses. Banques étrangères. Télégrammes.

N9 84, du 6 avril 1892.

Titres disparus. Registre du commerce. Banques d'émission suisses. Recettes de l'administration fédérale des péages. Exportation aux Etats-Unis.

N° 85, du 6 avril 1892 (seconde feuille).

Faillites. Brevets d'invention, dessins et modèles. Propriété littéraire et artistique. Marques de fabrique et de commerce. Banques étrangères.

N° 86, du 7 avril 1892.

Titres disparus. Registre du commerce. Banques d'émission suisses. Bilan d'une compagnie d'assurances.

N" 87, du 8 avril 1892.

Registre du commerce. Banques d'émission suisses. Marques de fabrique et de commerce. Douanes. Vins d'Italie.

N° 88, du 9 avril 1892.

Faillites. Titres disparus. Registre du commerce. Marques de fabrique et de commerce. Collections de modèles Scandinaves d'industrie textile, etc. Consulats. Banques étrangères. ·

N° 89, du 11 avril 1892.

Titres disparas. Registre du commerce. Contrôle des ouvrages d'or et d'argent. Banques suisses d'émission. Traités de commerce» Banques étrangères.

Schweizerisches Bundesarchiv, Digitale Amtsdruckschriften Archives fédérales suisses, Publications officielles numérisées Archivio federale svizzero, Pubblicazioni ufficiali digitali

Publications des départements et d'autres administrations de la Confédération.

In

Bundesblatt

Dans

Feuille fédérale

In

Foglio federale

Jahr

1892

Année Anno Band

2

Volume Volume Heft

15

Cahier Numero Geschäftsnummer

---

Numéro d'affaire Numero dell'oggetto Datum

13.04.1892

Date Data Seite

57-72

Page Pagina Ref. No

10 070 622

Das Dokument wurde durch das Schweizerische Bundesarchiv digitalisiert.

Le document a été digitalisé par les. Archives Fédérales Suisses.

Il documento è stato digitalizzato dell'Archivio federale svizzero.