ST

r

r

FEUILLE FEDERALE SUISSE.

XVII. ANNÉE. VOLUME I.

No 11.

JEUDI, 16 Mars 1865.

Abonnement par année (franco de port dans tonte la Suisse) 4 francs.

Prix d'insertion : 15 cent, la ligne. -- Les insertions doivent être transmises franco à l'expédition. -- Imprimerie et expédition de C.-J. Wyss, à Berne.

# S T #

LETTRE du

Consul suisse à Nagasaki, à M. le Dr. Lindau, consul suisse à Yokohama.

(Du 30 Novembre 1864.)

Monsieur le consul, Je viens vous donner quelques nouvelles sur l'état des «flaires dans ce port pendant les mois d'Octobre et de Novembre 1864.

Comme chaque année, à la même époque, le commerce indigène a commencé ses achats de différents articles d'industrie étrangère et les tissus ont changé de mains en assez grande quantité, des tafatchelas de quantité médiocre, des imprimés aux dessins choisis, des camlets SS, des shirtings, des lustres, etc., ont trouvé leur chemin vers l'intérieur. Les prix obtenus n'offrent pas un bénéfice de beaucoup d'importance, mais auront couvert largement le prix de revient, avec quoi il faut être satisfait, vu que les approvisionnements sont assez considérables et les Japonais ont pu faire un choix 9 leur convenance. Les camlets S S surtout ont été en assez grande faveur et ont obtenu Doll. 24. De cet article, la place était presque dépourvue, mais depuis il y a environ 2000 piculs arrivés.

Les enluminés n'étaient pas en grande demande, les Japonais désirant des étoiles à bon marché.

Feuille fédérale suisse. Année XVII. Vol. III.

17

210

Les médicaments sont, comme presque toujours pendant la sai-<son froide, entièrement sans altention, la vente ne s'en fera que pendant l'été 1865.

Les métaux, comme plomb, zinc et ferblanc, sont entièrement délaissés.

Le rotin pourrait se vendre à doli. 5 le picul, le bon bois de sapan à doli. 4; le sucre à doli. 8 et à doli. 10, suivant qualité.

Le fil de coton ne trouve point d'acheteurs dans ce port pour le moment; le prix offert est misérable, et je crois que les négociants étrangers refusent de donner leurs marchandises aux prix stipulés par les Japonais, qui n'approchent point à ceux de leurs nationaux de Yokohama; ils offrent ici souvent des prix auxquels la marchandise ne pourrait être livrée, même en venant directement d'Europe.

Les Chinois s'étaient emparés des lots de coton brut offert à l'exportation à environ doli. 27. 50 le picul. Depuis les nouvelles reçues d'Europe et de Chine sur l'état du marché à Londres, à Liverpool, etc., la demande a entièrement cessé, tout le monde s'est retiré et les Japonais ne trouvent point d'acheteurs.

Le camphre a trouvé des acheteurs de doli. 15 à 17 piastres le picul, et la cire végétable à doli. 11. Ces articles sont destinés à l'exportation pour Londres et Amsterdam.

Les nouvelles reçues d'Europe concernant les thés, ne sont pas avantageuses, les Japonais tiennent cependant leurs marchandises assez élevées, je crois que beaucoup de thés trouvent des acheteurs moyennant un échange contre des tissus et autres articles d'origine étrangère.

Les Chinois s'emparent du commerce entre Nagasaki et Shanghaï, je crois que le commerce légal entro ces deux ports offre bien peu de bénéfice, cependant pour donner de l'emploi aux navires, on peut s'en occuper et y trouver un fret peu élevé, les articles exportés sont, comme toujours, des champignons secs, du poisson, des planches, du charbon de bois, etc, etc.

Les navires entrés dans le port de Nagasaki pendant Octobre sont du nombre de 28, dont 16 sous pavillon anglais; 3 » » prussien; 2 » » hollandais; 2 » » français; 2 » » américain; 2 » » russe; de ces navires, 15 venaient de Shanghaï, 2 «le Hong-Kong, 2 de Hakodate, 7 de Kanagawa, 1 de Hollande et 1 de Sibérie.

211 Pendant Novembre, 18 navires entrèrent dans le port, savoir : 14 sous pavillon anglais; 2 » » prussien; 1 » » français; 1 » » américain; dont 13 venant de Shanghaï, 1 de Hongkong, 1 de la mer intérieure, 2 de Kanagawa et 1 de Hambourg.

En dehors du Scylla, sous pavillon anglais, il y a 3 bâtiments <le guerre russes dans ce port, sous le commandement du viceamiral Endogorof.

Par une rareté de piastres sur notre marché, nous avons vu les itziboes à 250 par doli. 100 mexicains; ceci cependant a été de courte durée, et comme presque toujours, le cours se trouve pour le moment à 235 itzib. = doli. 100 mex.

Il est inutile de mentionner la soie, vu que cet article ne se présente pas sur notre marché.

Le vapeur anglais Carthage a été vendu au prince de Fizen et le vapeur hollandais N° 1 au prince de Salsoema.

Dans ce port tout est parfaitement tranquille et, heureusement, aucun accident fâcheux n'est arrivé.

Schweizerisches Bundesarchiv, Digitale Amtsdruckschriften Archives fédérales suisses, Publications officielles numérisées Archivio federale svizzero, Pubblicazioni ufficiali digitali

LETTRE du Consul suisse à Nagasaki, à M. le Dr. Lindau, consul suisse à Yokohama. (Du 30 Novembre 1864.)

In

Bundesblatt

Dans

Feuille fédérale

In

Foglio federale

Jahr

1865

Année Anno Band

1

Volume Volume Heft

11

Cahier Numero Geschäftsnummer

---

Numéro d'affaire Numero dell'oggetto Datum

16.03.1865

Date Data Seite

209-211

Page Pagina Ref. No

10 059 762

Das Dokument wurde durch das Schweizerische Bundesarchiv digitalisiert.

Le document a été digitalisé par les. Archives Fédérales Suisses.

Il documento è stato digitalizzato dell'Archivio federale svizzero.