No

21

725

FEUILLE FÉDÉRALE 78 année.

Berne, le 26 mai 1926.

Volume I.

e

Paraît une fois pur semaine. Prix: ao francs par an; lo francs pour six mois plus la finance d'abonnement ou de remboursement par la poste.

Insertions: 50 centimes la ligne ou son espace; doivent être adressées franco à l'imprimerie K.-J. Wyss Erben, à Berne.

# S T #

d u

Conseil fédéral .à l'Assemblée fédérale concernant l'approbation de la gestion et des comptes des chemins de fer fédéraux pour 1925.

Du 19 mai 1926.)

Nous avons l'honneur de vous soumettre le rapport de gestion et les comptes des chemins de fer fédéraux de l'année 1925, ainsi que le rapport et la proposition y relatifs du conseil d'administration. Vu l'exposé détaillé présenté par la direction générale et le conseil d'administration, nous nous bornerons, comme par le passé, pour éviter des répétitions, à quelques récapitulations et tableaux "comparatif s.

Dépenses de construction.

L'étendue du réseau des chemins de fer fédéraux, dont la longueur de construction est de 2882 km et celle d'exploitation de 2928 km, n'a pas subi de modification. Des sommes importantes ont cependant été dépensées aussi en 1925 pour la transformation et l'extension des installations existantes. Le tableau sommaire ci-après donne, comme d'habitude, un aperçu succinct de ces travaux et indique à la fois les dépenses effectuées ainsi que, à titre de comparaison, les chiffres ' correspondants du budget de 1925 et les comptes de 1924.

  1. Construction de nouvelles lignes.

Ligne de raccordement de Genève Chemin de fer du Surbtal .

A reporter Feuille fédérale. 78e année. Vol. I.

Dépenses en 1925

Budget de 1925

Dépenses en 1924

Fr.

Fr.

353,297 10,560 363,857

200,000 100,000 300,000

409,082 -- 409,082 54

726 Dépenses en 1925 Fr.

Report

363,857

Budget de 1925 Fr.

300,000

Dépense» en 1924 Fr.

409,082

B. Travaux neufs et travaux de parachèvement.

Introduction de la traction électrique (usines et sous-stations, conduites et travaux accessoires) 48,720,446 51,433,140 44,426,106 dont couverts par la subvention de la Confédération .

. -10,000,000 -10,000,000 -10,000,000 Autres travaux (frais généraux, voie et installations fixes).

Direction générale .

.

Ier arrondissement .

.

II6 » .

.

IIIe » .

.

-- 6,626,716 9,629,251 12,485,479

9,038,600 9,785,000 12,891,000

5,254,725 6,954,878 9,179,427

Matériel roulant, y compris les véhicules électriques.

Direction générale .

.

35,537,013

30,663,000

28,633,046

.

689,723

670,000

1,884,005

.

356,614

445,900

-- 544,517

Mobilier et ustensiles .

.

Services auxiliaires (ateliers)

Travaux de chômage : Total des dépenses de construction en 1925 : fr. 3,844,987 dont à déduire les subventions pour 1925 et les années antérieures . . » 4,982,196 Montants restant à la charge des C. P. P --1,137,209 950,000 Total des dépenses de construction (A. et B.)

103,271,890 106,176,640 Dépenses pour entreprises acces897 soires .

.

.

.

.

1,000

101,096 86,297,848 7,377

Les chiffres sous « B. Autres travaux » sont sensiblement plus élevés pour le IIIe arrondissement que pour les deux" autres, par suite des dépenses engagées pour, le déplacement du chemin de fer de la rive gauche du lac de Zurich.

727

Quant aux travaux de chômage subventionnés par la Confédération (agrandissement de gares, passages inférieurs, établissement de doubles»-voies, etc.), ils sont tous achevés et réglés, sauf ceux de l'agrandissement de la gare de Fribourg. Comjme dans l'exercice précédent, une partie des subventions payées et portées en compte en 1925 se rapporte à dès travaux d'années antérieures. C'est pour cette raison qu'il s'est produit en 1925, par rapport aux dépenses réellement effectuées pour travaux de chômage, un excédent des subventions, se montant à fr. 1,± million, dont déduction, est faite dans ce compte.

Les dépenses de 1925 concernent principalement les installations touchant l'exploitation électrique, soit : les usines pour 2,b millioins, les lignes de transport pour 2,3 millions, les sous-stations pouri 4,2 millions,' les lignes de contact pour 9,e millions, l'établissement du profil d'espace libre pour 2,0 millions, le déplacement d'installations à faible courant pour 18,? millions, les installations dans les ateliers et dépôts pour 1 million et l'achat de locomotives électriques et de voitures automobiles (pour 30,o millions. Parmi les autres travaux importants, l'agrandissement des gares et stations de Genève, Neuchâtel, Thoune, Baie, Murgenthal, Lenzburg, Muri, Lucerne, Lugano, Chiasso, Ziegelbrücke et Zurich a exigé une dépense totale de 8,5 millions; pour le renforcement en cours d'exécution des ponts du Kessiloch et des viaducs du Châtelard et de Grandfey, la dépense s'est élevée à 2,9 millions, pour le déplacement du ehemjin de fer de la rive gauche du lac de Zurich à 5,a moulions, pour l'établissement d'une seconde voie du chemin de fer de raccordement de Baie et de la ligne Winterthour--St-Gall--St-Margrethen, à l,s millions.

Résultats financiers.

Les résultats de l'exploitation et de l'administration des finances sont indiqués dans le compte d'exploitation, le compte de profits et pertes et le bilan joints au présent message. Nous mentionnerons ciaprès les chiffres les plus iinjportants à la lumière de quelques remarques et en comparaison1 avec les résultats des années antérieures.

Compte d'exploitation.

Les recettes d'exploitation ont été les suivantes :

728 1925

Voyageurs Bagages Animaux .

.

Marchandises .

Colis postaux .

Recettes diverses

1924 1923 En millions de francs

139,G 12,5 6,0 197,0 6,8 24,0 385,9 394,8

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Total Prévisions budgétaires .

.

Recettes par km de longueur exploitée .

.

.

.

Fr. 131,810

132,5 12,8 6,7 223,2 6,5 23,3 404,5 375,3 137,495

121,2 11,2 6,1 196,0 6,5 19,-.

367,7 352,2 124,981

Les dépenses d'exploitation proprement dites, c'est-à-dire sans les frais supportés par les fonds spéciaux, se sont élevées à : 1925

1924 1923 En millions de francs

Administration générale .

.

7,4 Entretien et surveillance de la voie 33,0 Service des gares et conduite des trains .

.

.

.

.

97,t Service de la traction ,et des ateliers 96;1 Dépenses diverses .

.

.

22,2 Total 255,8 soit par km de voie .

. Fr. 87,366

7,4 33,2

7)0 31,(i

96,9

95,7 '

99,o 23,t 260,5 88,554

98,2 17,3 249,B 84,892

Les excédents nets d'exploitation se représentent comme suit : 1825

Au total Ou par km de voie

.

1924 1923 En millions de francs

130,t . Fr. 44,444

144,o 48,941

H7,n 40,089

Le coefficient d'exploitation, c'est-à-dire le rapport en pour-cent entre les dépenses et les recettes d'exploitation, s'est monté à : a) Coefficient d'exploitation basé sur les dépenses d'exploitation proprement dites, dénommées ci-dessus .

. % b) Coefficient d'exploitation, compte tenu des dépenses à la charge des fonds spéciaux (voir page 77 du rapport de gestion des G. F. F.)

%

1925

Î924

1S23

66.3

64,j

68,u

71,5

67,2

70,8

729

L'excédent net d'exploitation de l'année 1925 est de 13,o millions, ou de 9,7 % inférieur à celui de 1924; en revanche, il est de 12,2 millions ou de 8,5 % supérieur à celui de 1923. Le recul intervenu depuis 1924 est dû à la diminution des recettes de 18,e millions. Tandis que les recettes du service des voyageurs ont dépassé de 7,± millions ou de 5.4 % celles de l'exercice précédent et accusé ainsi un développement normal, les recettes du traue des marchandises ont diminué de 26,2 millions, soit de 11,? %. Ce fait surprenant est imputable, en partie, à la diminution des quantités transportées; cette diminution résulte d'une certaine stagnation dans la vie économique, d'autre part de la circonstance que les transports des charbons (dits de réparation) ont été fortement réduits et qu'un trafic intense entre l'est et l'ouest, qui, par suite de la situation politique, avait emprunté provisoirement les lignes suisses, est retourné aux lignes allemandes. La raison principale de la diminution des recettes doit cependant être cherchée dans la réduction générale, au 1er janvier 1925, des taxes-marchandises pour les distances dépassant 150 l<m| et dans les autres réductions de taxes intervenues au profit de certaines branches en souffrance de la vie économique du pays, ainsi que da.ns le but de lutter contré la concurrence des lignes étrangères et des automobiles. L'importance de ces diminutions ressort du fait que le proiduit moyen' par tonne transportée a fléchi de fr. 14.93 en 1924 à-fr. 13.52 en; 1925. Cela étant, la réduction générale, projetée pour le 1er juillet 1925, des taxes-marchandises pour les distances au-dessous de 150 km n'a pu avoir lieu. Les dépenses d'exploitation proprement dites s'élèvent à 255,s millions contre 260,r, millions dans l'exercice précédent. Elles accusent donc une diminution de 4,? millions ou de l,s %. Dans le service de la traction et des ateliers, on a pu réaliser une économie de 3.5 millions, de même une économie de 1,2 miifllion au chapitre des dépenses diverses. Dans le service de la traction, les dépenses pour le charbon accusent une diminution de 5,4 millions, en raison d'une réduction à la fois du besoin d'emploi de ce combustible et de son prix moyen par tonne, celui-ci ayant fléchi de fr. 52.59 à fr. 44.82.

D'autre part, les dépenses pour la force électrique ont augmenté de 1,4 million par suite de l'introduction de la traction électrique sur de nouvelles lignes importantes.

Les parcours des trains ont été les suivants : Avec locomotives Avec locomotives à vapeur électriques km

1925 . . .

1924 . . .

1923 . . .

27,243,379 29,576,854 29,063,449

km

13,348,159 9,692,887 5,956,850

T

...

km

40,641,538 39,269,741 35,020,299

730

"L'effectif du personnel a diminué, par rapport à l'année précc'dente, de 287 agents. Il comprenait, en moyenne, ces trois dernières arinées : 1925

1924

1923

28,185 6,211

27,909 6,238

27,416 6,648

Total 2. Personnel pour Jes lignes coexploitées et personnel pour la construction .

34,396

34,147

34,064

1,061

1,023

1,244

Total

35,457

35,170

35,308

287 --

-- 138

-- 1,566

  1. Administration, exploitation et entretien : Personnel à poste fixe .

.

.

Ouvriers à la journée et à l'heure

Par rapport à l'année précédente : augmentation diminution

C_o]miparativement à l'effectif de l'année précédente, on notera les ïniodifieations suivantes dans les différentes sections du service : 1. Administration. Exploitation et entretien : Administration générale .

. . . . . .

.

+20 Entretien et surveillance de la voie --103 Service des gares et conduite des trains : Direction et personnel des stations .

.

.

.

. -- 67 Personnel pour l a conduite d e s traiti s . . . .

+295 Service de la traction et des ateliers : Direction .

Personnel des machines et personnel du dépôt .

Services auxiliaires et entreprises accessoires .

.

.

.

.

Total 2. Personnel des lignes coexploitées et personnel pour la construction Augmentation totale

-- 13 +45 + 72

+249 +38 287

Ainsi qu'il'appert de ce tableau, l'augmentation du personnel est due principalement au renforcement du personnel de la conduite des trains et dit service de la traction. Elle fut nécessitée par l'accroissemient des parcours des trains et la suppression de la prolongation provisoire de la durée du travail. Touchant l'administration générale, on a occupé temporairement du personnel des gares à la division commerciale pour faire face au surcroît de travail. L'augmentation dans les services auxiliaires est motivée par le surcroît

731

du travail d'entretien du matériel roulant dans les ateliers et par la mise en service de nouvelles sous-stations électriques. Dans le servies de la voie, >la nouvelle répartition des arrondissements de chefs de district et la simplification du service de surveillance ont permis d'opérer une réduction notable du personnel.

Pour la totalité du: personnel des chemins de fer fédéraux ont été dépensées les sommes suivantes : 1925 1924 En millions de francs

Traitements, salaires et allocations de renchécrisseimient UnifoTmles Allocations supplémentaires Indemnités pour service de nuit Indemnités pour voyages de service et divers .

Personnel de la construction, traitements, salaires et allocations

171,8 170,2 2,o 2,o 10,4 10,2 0,9 0,» 2,s 3,i 2,o

2,2

Gratifications d'ancienneté et jouissance de traitement

0,5

0,5

Prestations pour, l'assurance vieillesse et maladie Prestations pour l'assurance en1 cas d'accidents .

17,u 3,4

17,i 3,o

Total

212,3 210,i

Le surcroît de dépenses pour 1925 est de 2,2 millions de francs, soit de l,o %. Il provient de l'élévatio'n légale des traitements au 1er avril 1924, de l'accroissement des parcours, déjà mentionné, et de l'augmentation1 des contributions aux caisses de pension et de secours.

Compte de profits et pertes.

L'état des recettes et des dépenses de ce compte pour 1925 est annexé au message.

Dans les recettes, la diminution du produit net du comipte d'exploitation se fait sensiblement sentir.

L'excédent brut des recettes du compte d'exploitation est de 109,9 millio'ns.

En ajoutant la somme de 20,a » prélèvement sur les fonds spéciaux (sans la part des services auxiliaires qui atteint 0,2 million), on' obtient un excédent net d'exploitation de 130,i millions qui, l'année précédente, avait atteint . . . . 144,o » soit 13,o millions de francs de plus.

732

L'augmentation de 2,? millions du ' produit des valeurs est due aux intérêts d'un' capital placé temporairement au département fédéral des finances. Ce montant se trouve compensé au passif par des, intérêts correspondants.

Les dépenses s'élèvent, y compris les amortissements, à 136,3 millions contre 133,o l'année précédente. En raison de l'accroissement du capital-obligations, les intérêts ont augmenté, par rapport à l'année 1924, de 7.8 millions. Ce mjontant se trouve toutefois compensé, en partie, par de plus fortes rentrées d'intérêts. La comparaison des charges nettes d'intérêts, figurant à la page 81 du rapport dfe gestion, accuse un montant de 100,i millions, soit 3,4 millions de francs de plus qu'en 1924.

Les amortissements comprennent : l'amortissement légal : 3,9 millions, l'amortissement total des pertes provenant de la suppression de certaines installations : 2,i millions et l'amortissement de frais d'emprunts : 3,3 millions, soit 9,s millions de francs en tout.

Le versement au fonds de renouvellement atteint la somme importante de 16,5 millions de francs.

Le compte dte profits et pertes clôture avec un excédent de recettes de 1,5 millions de francs, qui est affecté à un amortissement sur le déficit de guerre. 15,2 millions ont pu être employés dans ce but l'année précédente.

Bilan.

L'extrait, ci-annexé, donne les sommes du doit et de l'avoir. Elles se montent à 2747,5 millions, soit 116,? millions de plus qu'en 1924.

Des augmentations importantes sont à noter par postes suivants : Compte de construction et travaux en cours d'exécution Dépenses à amortir Débiteurs (placement au département des finances) Emprunts consolidés (nouveaux emprunts) . .

Capital amorti (amortissement 1925) . . . .

Par contre ont été réduits les postes ci-après : Dettes courantes (à la suite de remboursements au département des finances) de Fonds spéciaux (en suite de prélèvements plus forts) de

rapport aux Vr

85,o millions 2,9 » 38,± » 143,4 » 3,« »

27,8 millions 2,7

»

733

Besoins de trésorerie.

Au cours de l'année, les emprunts suivants ont été placés : 1. 175 millions de francs, Ve emprunt d'électrification, 5 %, au cours de 98 %.

2. 50 millions de francs, VIe, emprunt d'électrification, 5 %, au cours de 96,5 %.

Ces fondis ont été affectés à la conversion ou au remboursement de bons de caisse échus, soit 76 mâllions; au remboursement d'anciens emprunts, soit 5 millions, ainsi qu'à des travaux de construction.

A la fin de l'année, 36,s millions de francs étaient encore disponibles.

Caisse de pensions, de secours et de malades.

Quant à l'exercice de cette caisse, nous relevons ce qui suit : Caisse de pensions et de secours

Assurés actifs Invalides pensionnés Veuves e t orphelins pensionnés .

à fin 1925

.

.

34,129 7,748 6,691

.

mêTà^M

+154 +304 +167

en millions de francs

Traitements annuels assurés .

.

.

.

.

Pensions annuelles d e s invalides . . . .

Pensions annuelles d'es veuves et des orphelins

164,3 25,2 G,s

+0,5 +0,9 +0,i

Le bilan technique de la caisse à la fin de 1925, qui a été calculé sur la base dies expériences faites (par les C. F. F. et à raison d'un taux de 5 %, accuse les chiffres suivants : à l'actif : Valeurs (titres, placements, créances) Augmentation nécessaire d e s réserves

En millions de francs

. .

Total

244,2 373,e 617,8

au passif : Réserve mathématique nécessaire pour assurés actifs, pensionnés et ayants droit Dépôt d'épargne des déposants Fonds de secours Total

617,o 0,4 0,4 617,8

.

.

A la fin de 1925, la caisse des malades comptait 18,637 memibres, hommes et femmes, contre 18,372 l'année précédente. Eli© possédait,, à la même époque un capitai! de réserve de fr. 333,960.

734

Conclusions et proposition.

L'excédent actif du compte de profits et pertes de l'année 1925 ne permet de procéder qu'à une partie seulement de l'a.niortissemîeut prévu du déficit de guerre. Ce résultat, bien qu'il ne donne pas lieu à des inquiétudes quelque peu sérieuses, démontre cependant la nécessité de faire, dans tous les domaines, les plus grands efforts en vue de poursuivre l'assainissement de la situation financière des chemins de fer fédéraux. C'est avec raison que les autorités des chemins de fer fédéraux insistent sur l'obligation d'observer toujours une graud'e réserve dans l'octroi de crédits de construction. De même, dans l'exploitation, on ne pourra renoncer à pratiquer la plus stricte économie, étant donné que l'équilibre financier des C. F. F. subira certainement quelque préjudice du fait de la suppression totale des majorations de distances pour le trafic des marchandises et d'autres mesures tarifaires de moindre importance devenues nécessaires, de mêm'e de l'accroissement des intérêts des emprunts et des versements au fonds de renouvellement, ainsi que de l'augmentation inévitable des trains. Il convient d'insister enfin, avec le co'nseil d'administration, sur la connexité étroite entre les frais de personnel et la situation économique de l'entreprise.

De l'observation constante de l'économie la plus stricte au sein <ie l'administration et d'une grande modération dans les exigences imposées aux C. F. F., commue aussi du développement qu'arrivera à prendre le trafic, dépendra la possibilité, dans l'année courante et à l'avenir, de réaliser à nouveau des résultats plus favorables qui permettront de procéder à de nouvelles réductions de taxes pour le transport des marchandises et d'amortir le déficit de guerre selon le programme établi.

Nous vous recommandons d'approuver le projet d'arrêté ci-après du conseil d'administration, auquel nous acquiesçons et saisissons l'occasion, Monsieur le président et Messieurs, de vous réitérer les assurances de notre haute considération.

Berne, le 19 mai 1926.

Au nom du Conseil fédéral suisse : Le président de la Confédération, H^BERMN.

Le chancelier de la Confédération, KAESLIN.

735

'Projet.)

Arrêté fédéral approuvant

le rapport de gestion des chemins de fer fédéraux pour 1925.

L'ASSEMBLÉE FÉDÉRALE de la CONPÉDÉEATION SUISSE, vu le rapport >de la direction générale des chemins de fer fédéraux du 9 avr.il 1926; vu le rapport et la proposition du Conseil d'administration des chemins de fer fédéraux au Conseil fédéral à l'adresse de l'Assena blée fédérale, du 27 avril 1926; vu le message du Conseil fédéral du 19 miai 1926, arrête : 1. Les comptes de 1925 et le bilan au 31 décembre 1925 de l'admlinistration des chemins de fer fédéraux sont approuvés.

2. La gestion de l'administration des chemins de fer fédéraux en 1925 est approuvée.

736

Extrait des comptes et du bilan des chemins de fer fédéraux de l'année 1925.

Compte de construction.

Situation au 31 décembr B 1924

Etablissement de la ligne.

I. Frais généraux . . . .

II. Etablissement de la ligne et installations fixes: a. Acquisition de terrains et d e droits . . . .

b. Terrassements et ouvrages d'art . . . .

c. Voie de fer . . . .

d. Bâtiments et installations mécaniques . .

e. Installations pour la traction électrique . .

/. Télégraphe, signaux et appareils de protection . III. Matériel roulant . . .

IV. Mobilier et ustensiles .

V. Services auxiliaires (économats, ateliers, usines électriques) . . . .

Total du compte de construction . .

.

I Dépenses pour entreprises accessoires i (bateaux à vapeur, etc.)

Total général

Fr.

Situation aii 31 décembr e 1925

Augmentatif) n pour 1925

Cts

Fr.

Cts

Fr.

Cts.

171,234,303 96

8,332,113

53 179,566,417 49

175,196,663 05

16,959,126

89 192,155,789 94

592,157,865 51 185,372,825 82

22,955,157 6,555,234

65 615,113,023 16!

58 191,928,060 40

171,636,260 25

8,637,087

72 180,273,347 97

61,470,972 14

14,388,194

12,648,603

407,396,314 82

22,876,295

184,858,669 53

17,141,271

2,032,136,447 46 131,749,884

1,513,470 25 -

75,859,166 76

92 74,997,026 44 40 430,272,610 22 21,720,947 77 1,256,800 91

62,348,425 52 20,464,146 86

62

71,398

84 201,999,941 37' 06 2,163,886,331

65

52 i

1,442,071 60

2,033,649,917 71 131,678,485 41 2,165,328,403 12

737

Compte d'exploitation de l'année 1925.

Compte de 1924

Budget de 1925

Fr.

Fr.

132,450,507 130,000,000 242,197,584 235,000,000

1

!

6,543,692 6,000,000 381,191,783 371,000,000 23,318,518 23,835,750 404,510,301 394,835,750

6,780,258 808,128 7,588,386

6,855,630 753,500 7,609,130

Compte de 1925 Recettes d'exploitation.

I. Transport des voyageurs . .

II. Transport des bagages, animaux et marchandises . . .

III. Transport postaux . . . . .

Total des recettes de transport IV. Recettes diverses Total des recettes d'exploitation Dépenses d'exploitation.

I. Administration générale.

  1. Frais de personnel B. Frais accessoires Total I

9 746 922 982,211 26,193,020

9 780 650 861,880 26,403,800

36,922,153

37,046,330

II. Entretien et surveillance de la voie.

A Frais de personnel . . . .

B. Frais accessoires 0. Entretien et renouvellement des installations Total II

95 701 768 96 601 700 i 4,736,408 4,929,700 | 100,438,176 101,531,400

///. Service des gares et conduite des trains.

A Frais de personnel B. Frais accessoiresTotal III

j

1

34 172,546 34 312,100 1 163 798 934300 36,649,599 35,035,800 ;

875,114

1,054,600

34,970,941

37,811,000

107,831,998

109,147,800

IV. Service de la traction et des ateliers.

  1. Frais de personnel B Frais accessoires G. Matières de consommation et force motrice pour le matériel roulant D. Entretien et renouvellement des installations mécaniques et électriques . ' E. Entretien et renouvellement du matériel roulant Total IV

Fr.

Cts.

139,564,246 15 215,545,495 6,794,879 361,904,621 24,037,636 385,942,257

1 71' 50 !

36 ' 33 69

6,827,997 50 ' 770,231 97 i 7,598,229 47

9,458,762 40 911,297 ß.3 26,752,163 111 37,122,223 14

96,262,379 64 ; 5,080,404 65 101,342,784 29 j

34,071.331 15.

1,105,353 H' 32,720,411 64 1,098,983 % 42,396,429 65 111,392,509 54,

738

Compte de 1924

Budget de 1925

Fr.

Fr.

Compte de 1925 Fr.

2,397,991

2,639,500

: 21,899,460

19,816,000

V. Dépenses diverses.

  1. Loyers et fermages B. Pertes sur les services auxiliaires G. Autres dépenses

i 24,297,451

22,455,500

Total V

:

Cts.

2,488,234 37 20,793 763 97 23,281,998 34

Récapitulation des dépenses.

I. Administration générale . . .

7,598,229 47 II. Entretien et surveillance de la voie . . .

. . .

37 122 223 11 III. Service des gares et conduite des trains 101,342,784 99 IV. Service de la traction et des ;

7,588,386 36,922,153

7,609,130 37,046,330

| 100,438,176

101,531,400

i 107,831,998

109,147,800

, 24,297,451

22,455,500

: 277,078,164

277,790,160

Total

+2,443,694

+4,850,000

-7,490,369

-6,560,000

Dépenses de parachèvement imputables sur le compte d'exploitation Excédent des recettes pour frais d'exploitation et d'entretien de gares et de lignes communes

:

; 272,031,489

276,080,160

111 392 509 5'1 23,281,998 34

V. Dépenses diverses

Total des dépenses d'exploitation

280,737,744 78 '

+3,414,991 <M -8,081,379 88 276,071,356 84

Clôture de compte.

i 404,510,301 272,031,489

394,835,750 276,080,160

Total des recettes d'exploitation . 385,942,257 69 Total des dépenses d'exploitation : avec les frais à la charge de fonds

260,528,072

259,639160

sans les frais à la charge de fonds spéciaux

276,071,356 84 255,808,992 71

Excédent des recettes.

132,478,812

118,755,590

avec les frais à la charge de fonds

143,982,229

135,196,590

sans les frais à la charge de fonds spéciaux

109,870,900 85 130,133,264

98

73&

Compte« de profits et pertes pour l'année 1925.

Compte de 1924

Budget de 1925

Fr.

FI-:

132,478,812 118,755,590 2,868,728

2,900,000

1,766,151

1,105,000

1,566

2,310

11,646,992

16,441,000

16,000 15,246 5,100 15,846 148,793,341 139,225,000

47,000

47,000

98,603,672 1,189,302 1,578,572

97,736,000 6,895,000 320,000

47,242

123,190

12,748,970

7,760,000

; 16,827,028

17,696,260

1,500000

1,500,000

:

'

|

451,727 500,000

!

--

107,550 146,294 | 133,639,807 132,185,000 7,040,000 j 15,153,534

Compte de 1925 Fr.

Cts.

Recettes.

  1. Excédent des recettes de l'exploitation 109 870,900 (Vìi 2. Intérêts des capitaux employés à des travaux neufs 2 916,457 W 3. Produit des valeurs et des créances 4 621 964 87 4. Produit brut des entreprises accessoires 3091 75 i 5. Prélèvements sur les fonds spéciaux . .'

20 437,218 IO 1 6. Subventions pour l'exploitation.

14,190 7. Autres recettes 39,373 Total des recettes de l'année .G . 137,803,196 15

Dépenses.

  1. Indemnités pour sections de lignes prises à bail 47000 2. Intérêts des emprunts consolidés 106,364,215 27 3. Intérêts des dettes courantes .

539,788 88 4. Frais de finance, pertes de cours, etc 688 667 5. Perte sur l'exploitation d'entreprises accessoires 127,943 6. Sommes affectées à des amor9,258,730 18 tissements 7. Versements dans les fonds spé17 633 570 ciaux ' · 8. Autres dépenses: a. Pour intérêts et amortissement du déficit de la caisse de pensions et de secours .

1,500,000 -- b. Amortissement des stocks d'imprimés . . . .

c. Réserve pour l'accident de Bellinzone 158,340 75 Divers Total des dépenses de l'année . . 136,318,255 08, Solde actif 1,484,941 07

740

Bilan au 31 décembre 1925.

Compte de 1925

Compte de 1924 ;

Fr

-

; 2,032,136,447 ,

Fr.

CtsJ

2,163,886,331

52

113,917,355 101,208,061

77 79

232,426,953 102,847,595

b. Excédent du prix de rachat sur l e s frais d'établissement . . . .

II. Travaux en cours d'exécution . . .

III. Frais d'installation des entreprises accessoires .

IV. Dépenses à amortir V. Valeurs et créances

1,442,071 235,324,258 131,753,516

60 61 49

2,630,820,465

Total de l'actif

2,747,531,595

78,

I Emprunts consolidés II Capital amorti III Dettes courantes .

. .

IV. Fonds spéciaux : a. Fonds de renouvellement . . .

b. Fonds d'assurance contre l'incendie c. Fonds de couverture de rentesaccidents . .

2 551 788,869 48 812 570 48 379,285

13 36 8e»

88,404,582 5,100,880

17 14

5,045,408

10

Total du passif

2,747,531,595

78

113,917,356 147,978,644 1,513,470

!

Actif.

I. Compte d'établissement ,, a. Compte de construction du chemin

Passif.

1

2408399108

'"""441)44 972 j 76 172 970

, !

91,684,905 4,751,827 4,866,683 2,630,820,465

!

Schweizerisches Bundesarchiv, Digitale Amtsdruckschriften Archives fédérales suisses, Publications officielles numérisées Archivio federale svizzero, Pubblicazioni ufficiali digitali

Message du Conseil fédéral à l'Assemblée fédérale concernant l'approbation de la gestion et des comptes des chemins de fer fédéraux pour 1925. (Du 19 mai 1926.)

In

Bundesblatt

Dans

Feuille fédérale

In

Foglio federale

Jahr

1926

Année Anno Band

1

Volume Volume Heft

21

Cahier Numero Geschäftsnummer

2098

Numéro d'affaire Numero dell'oggetto Datum

26.05.1926

Date Data Seite

725-740

Page Pagina Ref. No

10 084 647

Das Dokument wurde durch das Schweizerische Bundesarchiv digitalisiert.

Le document a été digitalisé par les. Archives Fédérales Suisses.

Il documento è stato digitalizzato dell'Archivio federale svizzero.