162

# S T #

Rapport du

Consul suisse à Gênes (M. J. Schlatter-Rheiner, de St-Gall) pour Tannée 1874.

(Du 20 août, reçu le 28 août 1875.)

Au haut Conseil fédéral suisse.

Situation générale et législation commerciale.

Le résultat du commerce maritime du port de Gênes dans cette dernière période, comparé à celui de 1873, présente quelques différences dans la navigation internationale et de cabotage des navires à voile et à vapeur. En voici l'exposé qui nous est fourni par la Chambre de commerce : Les entrées et les sorties ont comporté 14,634 navires, de. la portée de 3,072,696 tonnes, ce qui, en comparaison de l'année 1873, fait une différence en moins de 556 navires et par contre une augmentation- de 323,119 tonnes, savoir : Nombre.

Navires entrés en 1874 . . . 7336 » » » 1873 . . . 7570 Différence en moins . . .

» » plus . . . .

Tonnes.

1,553,793 1,366,812

234 186,981 Nombre.

Navires sortis en 1874 . . .

» » » 1873 . . .

7298 7620

Différence en moins . . .

» » plus . . . .

322

Tonnes.

1,518,903 1,382,765 136,138

163 Quant à la navigation internationale, les entrées et les sorties se sont élevées à 4385 bâtiments jaugeant 1,615,405 tonnes, ce qui, comparativement à l'année 1873, constitue une différence de 330 bâtiments en moins et de 61,411 tonnes en plus.

10,249 navires, jaugeant 1,457,291 tonnes, ont fait le cabotage ; il y a eu une diminution de 226 navires et une augmentation de 342,708 tonnes.

Sur ce nombre total, il y a eu 10,956 navires à voile (entrés et sortis), jaugeant 1,398,114 tonnes, et 3678 bâtiments à vapeur, avec 1,674,582 tonnes.

On a compté 9484 navires avec 2,016,176 tonnes de marchandises, 4164 avec 983,586 tonnes de lest et 986 avec 72,936 tonnes en transit.

11,932 de ces navires (avec 1,864,526 tonnes) ont navigué sous pavillon italien et 2702 (avec 1,208,170 tonnes) sous pavillon étranger.

Ces navires étaient montés par 184,975 marins, dont 70,453 pour la navigation internationale, 114,522 pour le cabotage, 76,310 pour les voiliers et 108,665 pour les vapeurs. Le nombre des passagers arrivés par ces navires s'est élevé à 151,068 personnes, dont 3907 par navires à voile et 147,161 par steamers.

Constructions navales.

On a construit dans le département maritime do Gênes, pendant l'année 1874, 91 navires de la portée de 51,291 tonnes, ce qui, comparativement à l'année 1873, constitue une différence de 2 navires en plus avec 5286 tonnes. Les chantiers qui ont le plus contribué à ces constructions sont ceux de Sestri (34 bâtiments), Savone (14), Varazze (19) et Ste-Marguerite (9).

Il résulte de cet exposé qu'il y a eu une diminution assez sensible dans le nombre des navires entrés et sortis de notre port ; en revanche, le tonnage a augmenté, circoustance qui, assure-t-on, provient de l'importation des céréales. C'est surtout dans les six premiers mois de l'année, à cause de la cherté des vivres et à la suite de la mauvaise récolte de 1873, qu'on a importé des blés en assez grande quantité.

La situation générale des affaires sur la place de Gênes a été peu brillante. La crise financière provoquée par la dépréciation des titres et par les fausses spéculations de plusieurs banques de cette

164 placé a comme je l'avais prévu dans mes précédent?rapports eu de tristes conséquences Plusieurs de ces établissements ont dû être déclairés en faillite d'autres ont liquidé et il .en, est. résulté tont naturellement.; une grande perturbation dans les-affaires commerciales, état de choses qui a été pendant quelque temps très-inquiétant. Pen à peu on à compris que Vêtait particulièrement des gens dia bourse qui en avaient, souffert, et fort heureusement crue le commerce régulier a été peu compromis. Insensiblement la position s'est améliorée et il est à espérer qu'une leçon aussi sévère profitera pour l'avenir. Les valeurs étrangères et locales ont subi aussi des fluctuations ; les .actions, de la Banque nationale, qui étaient cotées au commencement del'année a L.'2200* ne valaient plus vers la fin que L. 1865.

: L'agiosurr l'or :est descendu^ .de16% - 0à

11% env: '-'^>^ ^.- · , . .

. En Fait de législation commerciale, il n'y a pas. eu de chan-

gements, mais on sepré assez du renouvellement dès traités avec la France, la Suisse et l'Autriche, qui pourraient provoquer des prétentions d'augmentation de tarif de la part des fabricants du pays, l'abolition du port franc deGenes est aussi en question et une forte oppoition de la p'art de la Chambre dé commerce de Gênes, appuyée ; parle commence ( en général, voudrait qu l'on, conservâ une institution si utile aux rapports internationaux.

, Productionl'agriculture ett del'industrie.

, Blés. La récolte a été belle et abondante,"particulièrement dans l'ile de Sardargne, ce quia fait sensiblement diminuer les prix: et ai été très-avantageu pour la classe pauvre "-'^ Vins Depuis plusieurs années on n'avait vu dans nos contrées et surtout dans ma circonscription consulaire,une pareille récolte.

La qualité en a été très-bonne (et " les, prix sesont.assez bien soutenus parassite de demandes "de l'étranger. ' .- ' ' .. '..

Huilés. Dans quelques endroits la sécheresse a nui au développementdes olives, mais 1* récolte sans êtreaussi abondante qu'on-l'avait espérée, a été d'une très-bonnequalitéce qui ,a été une compensation pour les propriétaires.

, Vers à soie. Résultat assez favorable comparativement à l'année précédente. Le prix des cocons a varié de L. 4 à 6 le kilo, suivant la qualité.

165

Le développement de l'industrie cotonnière suit 800 cours dans cette province, et les établissements que nous avons ici et dans les environs luttent toujours avec avantage avec la production étrangère. Chaque année il sé construit de nouvelles fabriques.

La fabrication dei, velours d soie a moins prospéré par cause du manque de débouché dans l'Orient et dans l'Amérique du Sud, principaux marchés pour cette production.

Importation et exportation.

-, .

-.

Un rapport officiel, qui m'a été communiqué, évalue le commercé d'importation et d'exportation à la somme de L. 430,481,062, ce qui, Comparativement à l'année Î873, présenté une augmentation de L. 3,847,884, chiffres qui, spécialement répartis, sont les suivants : < , L. 323,873,252 Importation en 1874 » » 1873 . » 304,958,302 Différence en plus en 1874 Exportation en 1873 » 1874

. L.

18,914,950

L.

77,028,520

>

64,870,040

Différence en inoins en 187,4, · L. 12,158,80 Les catégories qui ont subi le plus d'augmentation dans l'importation sont les suivantes : Eaux minérales, liqueurs et huiles.

.

, L 660,792 Fruits, semences, et plantes 126,291 Poissons .

.

. ," · · · · 214,734 Bestiaux .

.

,, * .

.

.

.

8,068 Laines, crins -et manufactures diverses , 2,957,836 Soies et objets en soie manufacturés . ' .

17,148,00-1 Céréales et farines .~ .

.

.

. » 6,975,496 Mercerie e t quincaillerie . . , . · » 3,838,976 Argent et or et objet» manufacturés , . » 2-01,444 j Pierres, terres et autres fossiles » ·> 34,854 Tabacs * . » 3,708,483

166 Dans l'exportation : Fruits, semences et plantes .

Graisses .

.

Peaux Céréales, farines et pâtes .

Or, argent et objets d'or Poterie, verres et cristaux

.

.

.

.

. L.

2,946 » 406,900 » 285,735 . » 177,452 . » 5,930,898 » 234,951

Pour ce qui concerne les rapports de la douane de Gênes avec la Suisse,' voici quelques données sur le commerce d'exportation et d'importation de l'année 1874 : Exportation.

Importation.

Vins .

.

.

. litres 12,714 -- Huile d'olive .

.

. kilos 3,200 -- Huile de lin .

.

.

» -- kilos 550 Fruits confits et autres .

» -- » 154 Savon .

.

.

.

» -- » 406 "Viandes salées et fumées » -- » 194 Fromages .

.

.

» -- » 81,335 Peaux tannées » · -- » 3,780 Fil de lin .

.

.

» -- » 470 Toiles de lin .

.

.

» -- » 8,706 F i l d e coton .

.

.

» -- s 4,338 Tissus de coton » -- » 99,995 Laines .

.

.

.

» 720 » -- Ces chiffres dénotent particulièrement dans les tissus de coton une assez sensible diminution, fait que j'attribue à des données inexactes sur la provenance des marchandises, car, depuis qu'un» quantité de maisons expédient leurs marchandises par le Brenner, il arrive que ces marchandises s'inscrivent sur les registres de la douane comme provenant d'Allemagne. Je ne puis donc considérer ce tableau que comme inexact.

A défaut de notes positives sur l'importation, je tâcherai de donner quelques renseignements sur le débouché de la place de Gênes pour les articles de fabrication suisse.

Toiles de coton écrues et blanches. L'importation se limite aux toiles écrues pour la teinture ; quant aux qualités fortes, les fabriques italiennes luttent avec avantage, par suite de la protection des droits, avec toute provenance étrangère. Pour le blanchissage, on s'est aussi beaucoup perfectionné dans ces dernières années.

Articles de coton imprimés. Les articles Andrinople unis et autr.es toiles teintes se vendent toujours assez couramment. Il n'en est pas ainsi des mouchoirs imprimés Andrinople, dont le débouché

167

diminue d'année en année par la concurrence des fabriques allemandes, qui ont une supériorité incontestable dans ce genre de fabrication de mouchoirs nouveauté au rouleau. Quelques fabricants de Winterthour et de Glaris ont fait des progrès dans cette fabrication et ont fini par reconnaître que ce n'était qu'avec de bonne et belle marchandise qu'on pouvait lutter avec cette concurrence.

Articles de St-Gall, mousselines, jaconas unis et brochés. La vente de ces articles a toujours son cours régulier. Il y a eu toutefois un peu de ralentissement dans les affaires d'exportation avec le Maroc et l'Amérique, par suite de la stagnation d'affaires qui existe dans ces pays.

Rubans de soie et de coton. Les fabriques suisses luttent toujours pour ces articles avantageusement avec les fabriques indigènes et étrangères.

Horlogerie et bijouterie. La vente de ces articles s'est un peu ressentie de la crise de cette place, et plusieurs maisons ont préféré limiter leurs ventes et leurs crédits.

Fromages. Il y a eu une augmentation d'importation de kilos 23,458 comparativement à l'année 1873 ; je l'attribue essentiellement à des parties destinées pour l'exportation.

Cigares. Ce commerce est complètement anéanti par suite des formalités douanières qui empêchent les transactions même avec l'étranger.

Transit.

Le transit de l'année 1873 a été de > » > 1874 » >

.

.

. L. 22,323,178 . » 20,868,885

Différence en moins .

.

. L. 1,454,293 Les objets qui ont particulièrement contribué à cette diminution sont les suivants : Denrées coloniales L. 1,599,923 Fruits, semences et plantes .

.

.

. > 255,076 Graisses .

.

.

.

.

.

.

. » 51,484 Poissons » 70,699 Soie et objets de soie manufacturés .

. > 1,102,365 Céréales, farines et pâtes » 43,116 Métaux bruts et ouvragés » 30,927 Verres et cristaux » 547,715 Tabacs > 1,156,005 Peaux » 394,565 Feuille fédérale suisse. Année XXV11. Vol. IV.

13

168

Chemins de fer et voies de communication.

La ligne de Gênes-Spezia-Florence a été achevée ; par la correspondance directe qui s'est établie avec Florence-Rome et le midi de l'Italie, elle est devenue très-avantageuse pour Gênes.

Pour la navigation, la Société Eubattino a étendu son service de steamers pour le Levant jusqu'à Bombay et Calcutta, et l'on en est très-satisfait. La Société Lavarello a augmenté le nombre de ses steamers pour le Brésil et la Piata, et elle marche aussi très-bien.

Emigration et Sociétés suisses.

Depuis que le Gouvernement italien n'exige plus le visa des passeports, il est impossible d'avoir des données positives sur l'émigration ; je ne saurais donc que me borner à indiquer quelques chiffres de Suisses de passage qui se sont présentés à ce Consulat : pour Marseille et l'Algérie . . . 27 personnes, » Buenos-Ayres et Montevideo . 1 8 5 » L'émigration pour l'Amérique du Sud a été moins importante en 1874 par suite de l'épidémie cholérique qui y régnait et ensuite de la crise financière qui en fut le résultat. Je crois même que beaucoup d'émigrants ont été. désillusionnés et il serait utile de les engager à être plus prudents. Il semble pourtant, d'après les dernières nouvelles, que les choses commencent à aller un peu mieux.

La Société suisse de bienfaisance a continué- sa marche régulière, comme vous l'aurez vu par le rapport qui vous a été adressé en son temps. Elle a distribué, en 1874, 151 secours pour une somme de L. 2292. 60, et son capital au 81 décembre 1874 était de L. 6222. 53.

Schweizerisches Bundesarchiv, Digitale Amtsdruckschriften Archives fédérales suisses, Publications officielles numérisées Archivio federale svizzero, Pubblicazioni ufficiali digitali

Rapport du Consul suisse à Gênes (M. J. Schlatter-Rheiner, de St-Gall) pour l'année 1874.

(Du 20 août, reçu le 28 août 1875.)

In

Bundesblatt

Dans

Feuille fédérale

In

Foglio federale

Jahr

1875

Année Anno Band

4

Volume Volume Heft

39

Cahier Numero Geschäftsnummer

---

Numéro d'affaire Numero dell'oggetto Datum

04.09.1875

Date Data Seite

162-168

Page Pagina Ref. No

10 063 813

Das Dokument wurde durch das Schweizerische Bundesarchiv digitalisiert.

Le document a été digitalisé par les. Archives Fédérales Suisses.

Il documento è stato digitalizzato dell'Archivio federale svizzero.