124

# S T #

Rapport du

Consul suisse à la Nouvelle Orléans (M. Xav. Weissenbach, de Bremgarten (Argovie) pour les années 1873 et 1874.

(Du 4 janvier 1875.)

Au haut Conseil fédéral suisse.

La situation générale des affaires a pris, clans la circonscription consulaire que je représente, une tournure défavorable en 1873, condition qui n'a fait qu'empirer dans le courant de l'année passée. La cause, conjointement avec la crise commerciale survenue en automne 1873, en est à rechercher surtout dans les troubles politiques qui depuis deux ans agitent notamment l'Etat de Louisiane et dans la mauvaise administration qui a grevé de dettes considérables ces Etats et surtout la Louisiane et la Nouvelle-Orléans.

La masse du peuple est accablée d'impôts exorbitants, tandis que tout crédit fait défaut par suite de la situation politique et du manque de sécurité qui plane sur toutes les conditions.

Les obligations de l'Etat, celles de la ville, les actions des banques ainsi qu'en général toutes les valeurs ont fléchi de 50 pour cent et même de plus depuis deux ans ; les maisons et biens-fonds ont baissé en proportion depuis quelques années. On en est arrivé l'an dernier à vendre des immeubles pour acquitter les impôts dont le montant n'avait pu être soldé par les propriétaires.

A ces calamités vinrent se joindre ces dernières années de -.Mauvaises récoltes de canne à sucre, récoltes qui font la principale

125

richesse de la Louisiane. La plupart dos planteurs ont été endettas ou complètement ruinés ; par bonheur pour eux la prochaine récolte fournira de meilleurs résultats.

La saison a été propice tant au sucre qu'au coton, et les districts qui expédient leurs produits au port de notre ville pourront comparativement à l'an dernier signaler un excédant.

On évalue la récolte de coton dans le sud à environ 4'/ 4 millions de balles et l'on prévoit que la culture de cet article s'étendra d'année en année.

Le total de l'importation à la Nouvelle-Orléans en 1873 s'élève à une valeur de $ 18,285,527 celui de l'exportation a été de .

.

.

. $ 102,358,618 Quant à l'année 1864, il n'a pas encore paru de données statistiques.

L'immigration par voie de la Nouvelle-Orléans nous a amené, en 1873, 6171 individus parmi lesquels 49 Suisses.

A cette occasion je me permettrai d'attirer l'attention sur un fait que j'énonce ici au public : Les personnes ayant l'intention d'émigrer pour les pays transatlantiques feraient bien de s'informer préalablement, auprès des Consulats y établis, si leur entreprise aura quelque chance de succès, en indiquant en même temps leur profession et le but de leur émigration auxdits Consulats. Il est arrivé plus d'une fois que des individus émigrés ensuite de faux renseignements ont eu h regretter amèrement cette démarche. Il en résulterait aussi moins de cas où des personnes seraient réduites à l'assistance.

Pour le moment je ne conseille d'émigrer pour la circonscription consulaire que je représente, qu'à ceux qui, connaissant l'agriculture, possèdent les moyens nécessaires pour pouvoir, après un essai d'un, an, acquérir des terrains pour leur propre compte.

Schweizerisches Bundesarchiv, Digitale Amtsdruckschriften Archives fédérales suisses, Publications officielles numérisées Archivio federale svizzero, Pubblicazioni ufficiali digitali

Rapport du Consul suisse à la Nouvelle Orléans (M. Xav. Weissenbach, de Bremgarten (Argovie) pour les années 1873 et 1874. (Du 4 janvier 1875.)

In

Bundesblatt

Dans

Feuille fédérale

In

Foglio federale

Jahr

1875

Année Anno Band

1

Volume Volume Heft

05

Cahier Numero Geschäftsnummer

---

Numéro d'affaire Numero dell'oggetto Datum

30.01.1875

Date Data Seite

124-125

Page Pagina Ref. No

10 063 528

Das Dokument wurde durch das Schweizerische Bundesarchiv digitalisiert.

Le document a été digitalisé par les. Archives Fédérales Suisses.

Il documento è stato digitalizzato dell'Archivio federale svizzero.