41 # S T #

Observations.

Pondant lo cours de l'année 1874, les épizooties ont constamment occupé l'attention du Département.

Les mesures prescrites par la loi fédérale du 8 février 1872 ont été reconnues efficaces partout où elles ont été appliquées à temps et d'une manière stricte. C'est ainsi quo la, redoutable pé ripueumonie contagieuse a pu être éteinte dans divers Cantons, rapidement et sans sacrifices disproportionnés. Par contre, la surlangue et claudication s'est de nouveau propagée, dans une forte proportion, après la, descente du bétail des Alpes. Il est indubitable que les mesures prescrites n'ont pas été consciencieusement observées dans les Alpes, et qu'en particulier on a négligé de procéder, conformément aux prescriptions, aux nettoyage et aux désinfetions. Môme dans la plaine, la propagation de la maladie est favorisée par l'inobservation des prescriptions légales et par le fait qu'on dissimule les cas d'épizootie.

En ce qui concerne la surlang et claudication, qui est excessivement contagieuse sans être mortelle, la. Suisse procède avec une sévérité plus grande que ce n'est le cas dans la plupart dus antres Etats. Elle lo fait pour maintenir le crédit de son commerce de bétail et pour éviter les portes énormes que cotte maladie cause dans le bétail qui pâture sur les Alpes. Toutefois, si les propritaires de ces troupeaux s'obstinaient à refuser leur appui sérieux pour l'exécution des mesures qui ont été prescrites dans leur propre intérêt, ce fait pourrait avoir pour conséquence que l'on examine la question de savoir s'il y a lieu, oui ou non, île maintenir les entraves apportées au libro trafic du bétail dans les plaines.

Si, au contraire, tous ceux qui ont intérêt à l'état prospure do nos troupeaux font leur devoir, nous pourrons les débarrasser de nouveau du fléau qui sévit depuis trop longtemps, et alors les négociations entamées par le Conseil fédéral avec les Etats étrangers auront plus sûrement pour résultat que ces Etats adopteront des mesures do nature à mieux nous protéger contre de nouvelles inva ions de la maladie.

De nouveaux cas de péripneumonie contagieuse ont éclaté dans la commune d'Evolena, Canton du Valais. Les troupeaux infectés et parmi lesquels un cas do péripneumonie n'était produit pendant l'estivage sur l'Alpe Pras-gras, furent internés à la descente, comme suspects de maladie, dans la partie la plus reculée du Val de l'Arolla, ou ils se trouvent encore aujourd'hui, pour ainsi dire

42

hermétiquement séquestrés. D'après les rapports qui sont parvenus, la maladie s'est propagée, ces derniers temps, avec une intensité telle que sur les 11 étables dans lesquelles se trouve actuellement le bétail, il n'y en a plus que 3 dans lesquelles la maladie n'ait pas encore éclaté. Le recensement du bétail a donné 119 botes, dont 59 ont déjà été abattues ; il en resto environ 60, dont la plupart sont malades et dont l'abatag n'est plus guère qu'une question de temps. De grandes quantités do neige et des avalanches ont depuis longtemps privé ce fond de vallée de toute communication avec les villages avoisinants de sorte que les quelques personnes qui s'y sont trouvées séquestrées en même temps que le bétail ont du soigner tout le bétail, le leur propre et celui de leurs voisins, les bêtes saines et les botes malades. Cette ciconstance, jointe à celle que les animaux devaient nécessairement se trouver en contact immédiat les uns avec les autres dans du petites étables basses, a eu pour effet que la maladie s'est développée rapidement et a, éclaté presque en même temps. On a peu d'espoir de pouvoir sauver le bétail encore sain, qui compte à pen près 30 têtes, et l'on commence à se résigner à l'abatage. L'opération ellemême demandera quelque temps, attendu que la neige autour des chalets atteint une hauteur qui rend excessivement difficile l'abatage des animaux.

Berne, le 6 janvier 1875.

Le Département fédéral «Je l'Intérieur.

Schweizerisches Bundesarchiv, Digitale Amtsdruckschriften Archives fédérales suisses, Publications officielles numérisées Archivio federale svizzero, Pubblicazioni ufficiali digitali

Observations.

In

Bundesblatt

Dans

Feuille fédérale

In

Foglio federale

Jahr

1875

Année Anno Band

1

Volume Volume Heft

02

Cahier Numero Geschäftsnummer

---

Numéro d'affaire Numero dell'oggetto Datum

13.01.1875

Date Data Seite

41-42

Page Pagina Ref. No

10 063 510

Das Dokument wurde durch das Schweizerische Bundesarchiv digitalisiert.

Le document a été digitalisé par les. Archives Fédérales Suisses.

Il documento è stato digitalizzato dell'Archivio federale svizzero.