485

# S T #

INSERTIONS.

Ecole polytechnique fédérale.

Les cours de l'année scolaire 1858--1859 s'ouvriront à l'Ecole polytechnique fédérale le 18 Octobre 1858. Le premier semestre' sera clos le 19 Mars 1859.

Tous les candidats annoncés de cette manière auront à se présenter le 13 Octobre, entre 8 et 11 h. ou 2 et 4 h. au directeur de l'Ecole polytechnique (Kornamt, rez-de-chaussée), et le 15 Octobre, à 8 heures, dans le bâtiment de l'Université, chambre KO 14, pour"y subir l'examen d'admission. Ils devront apporter quelques dessins géométriques et artistiques de leur main. L'examen des élèves comprend les objets désignés par le règlement d'admission ; celui des candidats à l'enseignement porte sur les branches d'enseignement les plus importantes qu'ils désirent suivre, et qui demandent des études préalables.

Ceux qui désirent suivre les cours en qualité d'auditeurs, et ne se sont pas déjà fait inscrire dans le catalogue de l'école, ou ne sont pas immatriculés à l'Université de Zurich, ont à se faire inscrire pour le 17 Octobre au plus tard à la Chancellerie du -Conseil d'Ecole en donnant leur nom, âge, lieu d'origine et domicile, et si on le demande, produire des attestations concernant les études qu'ils ont faites ou subir un examen sur telle ou telle branche, puis indiquer les cours qu'ils se proposent de suivre et acquitter les honoraires au caissier (à l'Obmannamt).

Ceux qui sont déjà inscrits comme auditeurs à l'école polytechnique ou comme étudiants à l'Université de Zurich, doivent se faire immédiatement inscrire chez le caissier, et acquitter les honoraires pour les cours qu'ils veulent suivre. · Aussitôt après l'ouverture de l'année scolaire, tous les élèves et candidats à l'enseignement devront se pourvoir d'une carte pour tous les cours qu'ils se proposent de fréquenter, et remettre en personne la dite carte aux professeur enseignant.

Avant le début du cours, tous les auditeurs se présenteront en personne aux professeurs, pour les cours desquels ils se sont inscrits à la caisse.

486 Les étrangers seront traités à tous égards sur le même pied que tes Suisses.

Des exemplaires du règlement de l'Ecole polytechnique fédérale, ' ainsi que du programme pour l'année 1858--1859, et du règlement pour les examens d'admission, sont délivrés par le Secrétaire du Conseil d'Ecole.

Zurich, le «^Septembre 1858.

Par ordre du Conseil d'Ecole suisse, Le Secrétaire .· Prof. STOCKER.

AWM8.* GOUVERNEMENT DE SARDAIGNE.

MINISTÈRE DE LÌNTÉRIEUR.

CONCOURS pour la construction de prisons cellulaires à Turin et à Gênes.

Par suite du concours publié par le Gouvernement de S. M. le Roi de Sardaigne, par son programme du 14 Août 1857, pour la présentation des projets des nouvelles prisons à construire à Turin et à Gênes , des réclamations ont été envoyées pour savoir, si la Commission chargéefde' l'examen et du jugement sur le mérite des projets présentés au dit concours avait déjà prononcé son verdict.

Le Gouvernement de S. M., pour répondre à ces instances, faiî savoir que la Commission susénoncée est occupée activement de la mission dont elle est saisie, sans cependant qu'elle puisse dès a présent indiquer l'époque à laquelle son travail pourra être achevé, attendu le nombre considérable des projets présentés pour le concours.

Aussitôt que la Commission aura prononcé son jugement, le Gouvernement s'empressera de le faire connaître aux intéressés, moyennant des publications analogues dans les journaux du royaume et de l'étranger.

Turin, le 1. Septembre 1858.

Le Ministre : C. C A V O U H .

487

AVIS.

GOUVERNEMENT DE SARDAIGNE.

MINISTÈRE DE L'INTERIEUR,

CONCOURS

pour la construction de prisons cellulaires à Turin et à Gênes.

Parmi les projets de prisons présentés à ce .Ministère pour le concours indiqué an programme du 14 Août 1857, il y en avait trois qui ont été consignés après l'échéance du mois de Mars 1858, terme légal et péremptoire.

Pour deux d'entr'eux des réclamations ont été présentées pour justi. fier qu'ils avaient été consignés à l'étranger assez à temps pour qu'ils pussent arriver à leur destination avant l'échéance du terme légal.

filais, pour le troisième, aucune démarche n'ayant jusqu'à ce jour été faite pour la justification , le soussigné fait savoir aux intéressés qu'un dernier délai est accordé à cet effet jusqu'à la fin du mois d'Octobre prochain , en les prévenant qu'après l'échéance de ce terme toute réclamation sera rejetée, et le projet dont il s'agit restera hors du concours.

Pour faciliter les démarches et justifications susénoncées, l'on fait savoir que le projet dont il s'agit a été consigné à ce Ministère le 3 Avril 1858, et enregistré au n° 54 avec les indications suivantes : ,,Certain Masoero, François, commissionnaire au chemin de fer Victor "Emmanuel, a consigné à ce Ministère une caisse contenant un projet ou ,des projets de prisons, en déclarant qu'elle est arrivée avec le convoi ,de Suse à 10 heures du matin du même jour. Cette caisse, recouverte ,d'une toile cirée et duement cachetée, a la longueur d'un mètre et deux ,centimètres, et la largeur de 78 centimètres."

Les réclamations dont il s'agit devront être faites sans déceler le nom de l'auteur du projet ou projets.

Turin, le 1. Septembre 1858.

Le Ministre: C. C A V O U R .

AVIS.

A la demande de la Légation dit Grand-Duché de Baden, les ressortissants du Grand-Duché demeurant en Suisse sont rendus attentifs à la disposition du Traité * conclu le 6 Décembre 1856, entré en vigueur et * Voir Recueil offic. tome V, page 620, art. 8.

Feuille fédérale. X année. Vol. H.

39

488 publié dans le courant de l'année derrière, disposition qui leur assure la libération de la laxe militaire dans toits les Cantons de la Suisse. Dans le cas où nette taxe serait exigée par inadvertance de la part de quelqu'un d'entr'eux, il suffira d'en appeler à l'autorité cantonale supérieure qui ne manquera pas de faire droit aux réclamations adressées à ce sujet.

Berne, le 9 Septembre 1858.

La Chancellerie fédérale.

MISES AU CONCOURS.

(Les offres de service doivent se faire par écrit, franc de port et être accompagnées de certificats de moeurs ; on exige aussi que les postulants indiquent distinctement leurs noms de baptême, le Heu de leur domicile et d'origine.)

  1. Conducteur de l'arrondissemeut postal de Genève. Traitement annuel fr. 1200. S'adresser, d'ici au 29 Septembre courant, à la Direction des Postes à Genève.
  2. Conducteur de l'arrondissement postal dtt Bellinzone. Traitement annuel fr. 1200. S'adresser, d'ici au 30 Septembre courant, à la Direction des Postes à Bellinzone.

Réviseur de la Direction du V. arrondissement des péages à Lausanne. Traitement annuel fr. 2100. S'adresser, d'ici au 25 Septembre courant, à la Direction des péages à Lausanne.

Schweizerisches Bundesarchiv, Digitale Amtsdruckschriften Archives fédérales suisses, Publications officielles numérisées Archivio federale svizzero, Pubblicazioni ufficiali digitali

INSERTIONS.

In

Bundesblatt

Dans

Feuille fédérale

In

Foglio federale

Jahr

1858

Année Anno Band

2

Volume Volume Heft

45

Cahier Numero Geschäftsnummer

---

Numéro d'affaire Numero dell'oggetto Datum

18.09.1858

Date Data Seite

485-488

Page Pagina Ref. No

10 057 782

Das Dokument wurde durch das Schweizerische Bundesarchiv digitalisiert.

Le document a été digitalisé par les. Archives Fédérales Suisses.

Il documento è stato digitalizzato dell'Archivio federale svizzero.