149

# S T #

Publications des

départements et d'autres administrations de la Confédération.

Circulaire du

département fédérai de l'industrie et de l'agriculture à tous les gouvernements cantonaux au sujet de l'extension du poinçonnement légal aux bidons de quatre litres pour le débit du pétrole.

(Du 16 mai 1893.)

Fidèles et chers confédérés, Nous avons été consulté sur la question de savoir si les bidons en fer-blanc, en tôle ou en fer étamé, servant au débit en détail (colportage) du pétrole doivent être poinçonnés et si, outre les mesures de 1 et de 2 litres admises en conformité de l'article 19 du règlement d'exécution sur les poids et mesures, du 22 octobre 1875*), il ne serait pas permis d'introduire des mesures de 4 litres. Dans les prescriptions existantes, le poinçonnage de petits bidons en fer-blanc ou en tôle pourvus d'une fermeture n'est pas prévu; mais, comme ils doivent servir à mesurer des quantités déterminées de pétrole, il est indispensable d'exiger qu'ils soient poinçonnés. Toutefois, dans bien des cas, les vases de 2 litres sont trop petits et ceux de 5 litres trop grands, tandis que la mesure désirée de 4 litres paraît répondre au but.

*) Voir recueil officiel, nouvelle série, tome I, page 694.

150

Nous croyons, en conséquence, pouvoir obtempérer à la requête visant à l'autorisation du poinçonnage de bidons en fer-blanc, y compris ceux de 4 litres. Tenant compte du fait qu'il y a lieu d'espérer que l'élaboration du nouveau règlement sur les poids et mesures, qui contiendrait aussi des prescriptions sur l'objet dont il s'agit, arrivera prochainement à son terme, nous autorisons à titre provisoire, c'est-à-dire jusqu'à l'adoption de ce nouveau règlement par le conseil fédéral, le poinçonnage de bidons de 1, 2 et 4 litres dans le but indiqué et moyennant observation des conditions ci-après.

  1. Les bidons doivent être en fer-blanc, en tôle ou en fer étamé suffisamment fort, afin de ne pas subir de déformation dans le transport.
  2. Ils doivent avoir la forme d'un cylindre, sur lequel est solidement soudée une calotte pourvue d'un renfoncement en forme d'entonnoir, au fond duquel se trouve l'orifice servant à remplir le vase. Cet orifice, dont le bord supérieur sert de limite de capacité, peut se fermer au moyen d'une vis; la calotte est, en outre, pourvue d'un goulot à fermeture, adapté de telle sorte qu'il ne communique qu'avec la partie du vase située en dessus de la limite de capacité.
  3. Le bord supérieur et le bord inférieur de la partie cylindrique des vases doivent être renforcés par des bandes en fer battu de force suffisante; il en est de môme du fond, qui doit être renforcé par deux bandes croisées en fer battu. L'anneau supérieur doit recouvrir la soudure entre la partie cylindrique et la calotte; l'anneau inférieur doit être adapté de manière à dépasser le manteau cylindrique et le fond.
  4. Les vases doivent porter la désignation distincte de leur capacité : 1, 2 ou 4 litres; ils seront pourvus des anses nécessaires.
  5. La tolérance ne doit pas dépasser i/ioo de la capacité prescrite, savoir : pour 1 litre.

.

.

2,5 cm3 » 2 ».

.

.

5 » » 4 ».

.

10 » Les vérificateurs ont à se conformer aus prescriptions suivantes.

  1. Pour la vérification de l'exactitude de la capacité, les vases sont préalablement humectés de la manière habituelle, puis on y verse le contenu de l'étalon respectif. (Les bureaux de verifica-

151

tion qui seront fréquemment dans le cas de vérifier des vases de 4 litres peuvent éventuellement se procurer, auprès du bureau fédéral des poids et mesures, des étalons en cuivre de cette contemance.)

2. Les marques d'étalonnage doivent être appliquées sur des gouttes d'étain qui débordent de la soudure au-dessus et au-dessous de la bande en fer et au point de conjonction du manteau du cylindre avec le fond. Sur l'une des gouttes d'étain, on appliquera le millésime de l'étalonnage. Toutes les marques d'étalonnage doivent être appliquées de manière qu'on ne puisse détacher du cylindre ni la calotte ni le fond sans détruire ces marques.

3. L'émolument d'étalonnage est; de 25 centimes pour la véri'fication et le poinçonnage de chaque vase, s'il y a à étalonner, en même temps, 25 vases ou moins. Si ce nombre est dépassé, l'émolument est fixé à 15 centimes pour chaque vase en sus des 25.

En vous priant de porter ces prescriptions à la connaissance ·des vérificateurs des poids et mesures de votre canton, nous vous -présentons l'assurance de notre considération très-distinguée.

Berne, le 16 mai 1893.

Le chef du département fédéral de l'industrie et de l'agriculture :

Dénoter.

Hypothèque sur un chemin de fer.

Par requête du 28 avril 1893, la compagnie du chemin de fer régional du Val-de-Travers sollicite l'autorisation d'hypothéquer, en deuxième rang, sa ligne de 9.8 km. de Travers à St-Sulpice et l'embranchement de 3.J46 km. de Meurier à Buttes, avec le matériel d'exploitation et les accessoires, conformément à la loi concernant les hypothèques sur les chemins de fer et la liquidation forcée de ces entreprises.

Cette hypothèque servira de garantie à un emprunt de 50,000 ·francs, destiné à payer des frais de construction et à faire face à des acquisitions de matériel roulant. Elle sera primée par celle «en premier rang sur la ligne Travers-St-Sulpice pour un emprunt

152

de 150,000 francs et celle en premier rang sur la ligne FleurierButtes pour un emprunt de 50,000 francs.

Conformément anx prescriptions légales, la présente demanda en constitution d'hypothèque est portée à la connaissance de tons les intéressés, auxquels un délai expirant le 1" juin 1893 est fixépour faire éventuellement opposition par écrit en mains du conseil fédéral.

Berne, le 9 mai 1893. [3...]

Au nom du conseil fédéral: la chancellerie fédérale.

Publication.

D'après un avis du consulat général de Suisse à Rio de Janeiro,, l'institut de l'ordre des avocats brésiliens a résolu de commémorer, le 7 août 1893, le 50me anniversaire de sa fondation par une exposition de travaux juridiques d'auteurs nationaux et étrangers.

A cet effet, son conseil d'administration fait appel au concours des éditeurs et jurisconsultes du monde entier, ce dont connaissance est donnée par les présentes aux auteurs et éditeurs suisses.

L'exposition s'ouvrira le 7 août prochain et se terminera le 7 du mois suivant.

Les ouvrages destinés à y figurer, devront arriver à Rio de Janeiro avant le 1er juillet prochain.

Berne, le 15 mai 1893. [3..].

Département fédéral des affaires étrangères, division politique.

Publication.

Pour compléter l'avis inséré aux pages 265, 469 et 761 da second volume de la feuille fédérale de 1893, concernant le séjour

153 des étrangers en Russie, le département fédéral de justice et police a, par circulaire du 1er mai 1893, porté ce qui suit à la connaissance des chancelleries d'état des cantons confédérés.

  1. Les permis de séjour russes sont toujours délivrés pour une année et, par conséquent, valables pour ce laps de temps. (Voir la circulaire que vous a adressée la chancellerie fédérale le 18 juillet 1889. F. féd. 1889, III. 945.)
  2. L'étranger voyageant en Russie avec un passeport visé peut y résider, la première fois, pendant six mois à partir du jour où il a franchi la frontière, sans avoir besoin de se munir d'un permis de séjour. Mais, s'il y revient une seconde fois, il est tenu de se pourvoir d'un permis de séjour aussitôt qu'il est arrivé à destination, le délai de six mois ne lui étant plus accordé.
  3. Le passeport national d'un étranger est valable en Russie aussi longtemps qu'il n'est pas périmé ; mais, pour chaque rentrée en Russie, il doit être visé à nouveau par une légation ou un.

consulat russe à l'étranger.

Berne, le 1er mai 1893.

[3...]

Chancellerie fédérale suisse.

8W -A.VXS. *W L'anuuaire officiel de la Confédération suisse pour l'année 1893/1894 vient de paraître. On peut se le procurer, au prix de fr. 1. 50 l'exemplaire, au bureau soussigné.

Bureau des imprimés de la chancellerie fédérale.

1TB. On n'accepte pas les timbres-poste en paiement.

A.VÌS.

Malgré les avis publiés à réitérées fois sur Vacquittement d'envois expédiés par la poste, l'administration des péages est assaillie

154 de réclamations concernant l'acquittement soi-disant erroné de colis postaux, réclamations résultant, dans la presque totalité des cas, de l'insuffisance et de la non-conformité au tarif des déclarations faites par les expéditeurs.

Nous référant aux articles 14, 15 et 16 de la loi de 1851 sur les péages, ainsi conçus : « Art. 14. Les marchandises ou colis dont l'espèce n'est « pas indiquée paient la taxe la plus élevée du tarif.

« Art. 10. Les marchandises déclarées ou indiquées d'une « manière équivoque sont soumises au droit le plus élevé que « comporte leur espèce.

« « « «

« Art. 16. Lorsque des marchandises de diverses espèces, qui auraient à payer des droits différents, sont emballées ensemble et qu'il n'est pas fait une déclaration suffisante de la quantité de chaque marchandise, le colis entier paiera le droit de l'objet le plus imposé de son contenu »,

nous rappelons de nouveau, comme nous l'avions déjà fait précédemment, que les réclamations contre l'acquittement de colis postaux, à l'importation desquels il n'a pas été présenté de déclaration exacte et conforme au tarif, ne peuvent, en aucun cas, être prises en considération.

Ceux qui font venir, par la poste, des marchandises de l'étranger feront donc bien, dans leur propre intérêt, de pourvoir à ce que la marchandise soit accompagnée d'une déclaration, exacte et cenforme au tarif des douanes, du contenu des colis à importer.

Le moyen le plus simple d'atteindre ce but est de donner à l'expéditeur des directions précises sur la teneur, d'après le tarif des douanes, de la déclaration à fournir ou, mieux encore, de lui prescrire textuellement le libellé de la déclaration.

Berne, le 31 juillet 1890.

Direction générale des péages.

Reproduit en mai 1893.

155

M 19.

Bulletin hebdomadaire

des mariages, naissances et des décès dans les villes de Zurich (103,271 hab.), -- Geniee, aeglom. (78,777 hab.), -- Bàie (76,514 hab.j, -- Berne (47,620 hab.), -- Lausanne (35,623 hab.), -- StrGall (30,934 hab.), -- Chcvux-de-fonds (27,511 hab.), -- Lucerne (21,778 hab.),-- Bienne (17,395 hab.), -- Winterthitr (17,125 hab.).-- Îfeuchdtel (16,772 hab.), -- Hérisau (14,020 hab.), -- Schaffhause (12,637 hab.), -- Fribourg (12,567 hab.), -- Lode (11,707 hab.), ayant ensemble une population de 524,251 habitants de résidence ordinaire, calculée au milieu de l'année 1893, en admettant l'hypothèse que l'augmentation de la population pendant les dernières années est restée la même que la moyenne des huit années comprises entre 1880 et 1888.

19me semaine, du 7 au 13 mai 1893.

Pendant la semaine comprise entre ces deux dates, le bureau fédéral de statistique a reçu des officiers de l'état civil des 15 villes indiquées plus haut, l'information de 131 mariages* de 286 naissances (mort-nés compris) et de 229 décès (sans les mort-nés) ; en outre, 17 naissances, 44 décès venant du dehors.

Le tableau suivant indique le nombre des naissances légitimes et illégitimes, celui des mort-nés, ainsi que la mortalité infantile.

Du 7 au 13 mai.

Nés-vivants Mort-nés de naissance de naissance légitime megmme légitime illégitime

Décèdes

(non compris les mort-nés)

de 0 à 1 an de 1 à 4 ans de naissance de naissance légitime | illegitime légitime | illégitime

Appartenant k la population de 1 résidence ord.

250 23 12 1 1 16 26 Venant du dehors 7 9 1 1 2 1 1 Total 267 32 13 1 18 27 Nés ou décédés dans une maternité ou un hôpital 20 2 7 15 3 -- -- -- Desquels venant du dehors . .

5 1 1 2 6 Sur 1e total étaient en pension 1 -- ^ D'après l'âge, les décès (mort-nés non compris) se répartissent comme suit.

Du 7 au 13 mai.

0-1 an

1-4 5--19 20--39 40-59 60--79 80 et âge ans ans ans m delà inconnu ans ans

42 3 1 Masculins . . . 15 10 6 25 28 11 13 17 53 Féminins . . . 13 9 27 14 1 Total 28 19 19 19 42 69 '81 81 14 1 Le taux de mortalité calculé pour l'année et par 1000 habitants pour le total des 15 villes (le nombre des décès de personnes venant du dehors et n'appartenant pas à la population de résidence ordinaire n'entre pas dans ce calcul) est le suivant.

Penda a Pendant la semaine se terminant : ^ ~ ^Tim.

au 13 mai 1893 22.8 décès par mille habitants 18.e 19.6 au 6 » » 24.9 » -..

» » 21.5 22.4 au 29 avril » 28.8 » » » » 17.6 26. i

156

Causes des décès.

18 98

1892

1891

ûU 7

d1 8

du 10 au 1 i mai.

au 1 , au 1 i mai.

desqiels Total Total Tenaient dn dehors

mai.

desquels Tenaient dn denors

. .

. .

. .

2 5 1 5 1 2 1 2

-- 2

-- 1

9. Diarrhée infantile . . .

10. Phthisie pulmonaire . .

11. Autres afi'ect. tubercul. .

12. Affect. aiguës du poumon 13.

» organ. du coeur .

14. Apoplexie cérébrale . .

8 43 12 23 6 9

-- 8 1 4 1 --

9 33 13 21 5 12

2 6 6 1 2 1

15. M. violentes. Accidents.

16.

Suicides .

17.

Homicides

12 4 1

6 1 --

8 4 1

2

. .

1

--

--

19. Faiblesse congénitale 20. Marasme sénile . . . .

11 11

21. Autres causes de décès .

22. Sans attest. médicale . .

113 --

3. Scarlatine .

.

4. Diphtherie et croup 5. Coqueluche 6. Erysipèle .

7. Typhus abdominal.

8. Fièvre puerpérale .

18. Cause incertaine.

. .

. .

1

2

1 4

3

2

Total

desqntli Teintent da dehors

3 2 6 2

4

3 2


12 45 14 29 6 5

-- 8 5 2 1 1

-- 1

4 7 1

2 2 1

--

--


14 7


16 6

18 --

87 --

16 --

60 --


-- -- -- 8 --

34 Total 273* 44 222 223 40 *) Dont au Petit-Saconnex: 2 cas. -- Alcoolisme: 13 cas (hommes). -- Syphilis: 3 cas dont 1 enfant.

L'autopsie est indiquée comme ayant eu lieu dans 75 cas.

Les conditions sanitaires de l'habitation, dans les cas de décès par suite de maladies infectieuses et tuberculeuses, sont indiquées comme suit.

bonnes

défectueuses

Dans 11 cas.

Dans 11 cas.

1

Inconnues ou décès dans un hôpital

renseignements

Dans 31 cas.

Dans 21 cas.

pas de

Un tableau, qui sera publié ultérieurement, indiquera les diverses défectuosités signalées par MM. les médecins sur les cartes de décès.

157 D'après l'âge, le sexe et les localités, les décès (y compris ceux des personnes venant du dehors) par suite d'affections aiguës du -poumon, de phthisie, d'autres affections tuberculeuses, de maladies infectieuses et de diarrhée des enfants se répartissent comme suit.

Décès par suite d'antre!

de inalidiiBS aiguës de phthisie affection; tuberculeuses.

dei organo! t espirata«i. pulmonaire, Ujscalms. Mminins.

1 2 1 1

lascilus. féminin!.

-- 3 -- 2 1 -- 9

--

1

--

--

1

--

1 1 1 2 -- -- 7

2 1

2 5 10 5 11 7 2 _1 -- -- -- 25 18

1 11 -- --

14

Mjsculins. Féminins.

Ujscnlms. Féminin!.

--

-- 3 1 --

1

-- 1 -- -- 5

2 6 1 4 j

-- -- -- _1 _ 4 15

3 "· 1*

Zurich Genève (agglom.) ') .

Baie Berne . .

.

. .

. .

Schaffhouse . . . .

Locle

3 2 2 2 3 2 1 3 1

9 6 7 4 2 3 2 2

1 2 3 3

1 5 1 1 6

Diarrhée infantile.

Décès : 1

1

1

à (N M

CD

09 .0!

<0

9 à 12 mois.

II il

Villes.

St-Gall . .

Chairs-de-fonda.

Lucorne .

Neuchâtel . .

Winterthur . .

Bienne

·£

OE> .a

Bà5 mois.

&=

au-dessous d'un mois.

.S

Autrei affections tuberculeuses.

Maladies infectieuses.

1 | 1 j

de 0 k 1 an .

» 1 » 4 ans .

». 5 » 19 » .

» 20 » 39 » .

» 40 » 59 » » 60 » 79 » » 80 et au-dessus âge non indiqué .

Total

de maladie: iafectieuies (n<" 1 à 8).

1 1

3 1 1

3

2 1 1

à CM .«

--

1 1 4

1

1 2 1

') Genève-vUle, Plainpalais, les Enu^-viTes et le Petit-8a conni X.

1

158

Morbidité.

L'information des cas suivants de maladies transmissibles a eu lieo du 7 au 13 mai 1893.

  1. Variole et varioloïde.

Pas de cas signalés.

2. Rougeole.

Zurich: 16 cas. -- JBaZe-ville: 3 cas. -- Berne (canton): 1 cas à Bienne.

3. Scarlatine.

Zurich: 9 cas. -- BâZe-ville: 2 cas. -- Berne (canton): 13 cas, dont 12 à Bewae et 1 à Bienne. -- Neuchâtél (canton) : 1 cas à Fontainemelon.

-- Genève (aggi.): 7 cas.

4. Diphtherie et croup.

Schaffhouse (canton) : 4 cas a Schafi'house. -- Zurich : 11 cas. -- Baieville : 4 cas. -- Berne : 5 cas, dont 2 venant du dehors. -- Neuchâtél (canton) : 1 cas à Fleurier.

5. Coqueluche.

Zurich : 2 cas. -- Bâte-ville : 3 cas. -- Neuchâtél (canton) : 1 cas à, Métiers.

JSâie-ville : 7 cas.

6. Varicelles.

7. Erysipèle.

Schaffhouse (canton) : 2 cas, dont 1 à Gächlingen et 1 à Dnterhallan.

-- Zurich,: 6 cas. -- Baie-ville: 7 cas. -- Berne: 2 cas. -- Genève (aggi.) : 2 cas.

8. Fièvre typhoïde.

Schaffhouse

(canton) : 1 cas à Neuhausen.

9. Fièvre puerpérale infectieuse.

Schaffhouse (canton) : 1 cas à Löhningen.

10. Influenza.

Schaffhouse (canton) : beaucoup de cas. -- Neuchâtél (canton) : 4 cas à Fontainemelon. -- Olten: nombreux cas.

Effectif des malades et admissions dans 70 hôpitaux de la Suisse.

A.dmission.s.

S: '3 Cautous.

sa ë» w §

Zurich . . . 621 Berne . . . 1069 Lucerne . .

78 Uri . . . .

33 Schwyz . . .

30 Nidwald . .

27 Glaria . . .

60 Zoug. . . .

53 Fribourg . .

141 Soleure . . . 165 Bàie-ville . . 540 Baie-camp. .

97 Schaffhouse .

47 Khodes-ext. .

84 Rhodes-int. .

10 St-Gall . . . 348 Grisons . . .

97 Argovie . .

183 97 Thurgovie . .

72 Tessin . . .

Vaud . . . 349 Valais . . .

12 NeiTchâtel . . 219 Genève . . . 446 Total 4878

&

1 0


» 'S

i o

1 1

»


1 1

2 2


6 o 3

o> .

s& 52

·as 3 n* O>

s

--~


7

--

à 00

a 0g

11 I

2 3

-- 1

--

1 --

1

2

1

1 _

--

3

1

3 9

--

1 18

3 13

I)

1

--

S10

13

i

3 10

1

1

--

1

1

2 3 5

8

1 2

â°° §8 .

s

§5 f li SS Ili ïi.S s|.Ì sis il 3-3S § l ist § "1 % l Ü i8 ^jjl

1 1

to

<o

«uh

1

--

2-

à

»gag TM s .2-S ' ä

1

1 2 1

3 1

1 1 2 2 _ 1 16 2 20 3, 65 37

4 3 2

2 6 1

4 4 1 2

-- 2 4 1

5 1 1 2 1 4

1

4 6 45

3 13 1 7 1 1 2

3 3 1

1 1

4 3 1 1

3

10

1 1

1 5 28

7 11

1

91

14

·0

1 «!

.

So 'i

w

OJ CO

§

9 55 94 614 46 19 122 »)627 | 5 19 77 i 10 1 1 4 37 5 3 28 1 4 3 24 1 4 6 55 i 3 4 10 49 · 39 147 16 2 15 162 .

25 55 3 89 541 5 3 96 : 1 18 53 i 6 20 87 ' 14 4 1 1 10!

335 i 41 10 70 1 8 16 ,, 95 183 2 29 20 93 13 1 19 1 16 ! 76 10 92 )425 61 5 1 14 2 3 3 227 20 53 436 4 93 38 449 77 852* 4491

159-

4

i

1 --

9 15 1

3 dO)

Total l des admissions.

Admissions du 7 au 13 mai 1893.

160

Maladies.

1882.

1883.

1884.

1885.

1886.

1887.

1888.

1889.

1890.

1891.

Moyenne (I annuelle, il

Nombre de décès en Suisse, par suite de maladies infectieuses, de 1882 à 1891.

22

24

64

426

182

14

17

3

32

26

81

Scarlatine . . . .

316

243

247

150

99

163

270

429

400

533

285

Rougeole . . . .

250

220

157

470

481

594

360

Croup et diphthérie

2313

990

1337

1328

Erysipèle . . . .

184

119

Coqueluche . . .

918

Typhus abdominal

866

Variole

i

390

341

451

249

1468

1100

975

818

145

179

161

148

166

441

607

366

1008

643 599

987

665

531

445

431

301

396

436

339

Total

5,300

3,517

4,329

4.291

Total des décès non compris les mort-nés

62,849

58,733

58,301

%

8.4

6.0

7.4

1504

1705

1070

124

161

155

499

161 734

586

724

651

450

481

441

349

583

349

385

340

253

340

357

3,740

2,911

2,854

3,688

3,307

4,064

3,800

61,548

60,061

58,939

58,229

59,715

61,805

61,183

60,136

7.0

6a

49

49

6.s

5.4

6.0

6.3

'

161

Police sanitaire.

Mesures contre le choléra.

Circulaire du département de l'intérieur de la Confédération suisse aux gouvernements cantonaux.

(Du 10 mars 1893.)

En même temps que notre circulaire du 25 février 1890, nous vous avons fait parvenir plusieurs exemplaires de plans et d'instructions pour la construction et l'aménagement de lazarets, en vous rappelant l'article 5 du règlement du 4 novembre 1887, concernant le paiement de subsides fédéraux aux cantons et aux communes pour combattre les épidémies offrant un danger général. Cette circulaire vous invitait à attirer l'attention des communes de votre canton, en première ligne les plus populeuses et les plus exposées ne possédant pas encore de lazaret, à la nécessité d'organiser des établissements de ce genre. Nous nous y sentions d'autant plus engagés que l'enquête à laquelle nous avons procédé nous avait démontré qu'un nombre très-limité de communes disposaient de locaux suffisants pour recueillir et isoler les malades atteints de maladies infectieuses.

La même année, par circulaire du 28 juin 1890, nous vous ayons réitéré cette invitation, en insistant sur la nécessité et l'importance de l'acquisition d'appareils de désinfection à vapeur, pour lesquels la Confédération rembourse la moitié des frais, d'après l'article 11 du règlement.

De notre côté aussi, nous n'avons laissé passer aucune occasion de faire ressortir l'importance de ces mesures prophylactiques. Ce nonobstant, les rapports sur l'état des mesures préventives prises l'année passée contre le choléra établissent que, sur les 10 stations frontières assignées à l'inspection sanitaire des voyageurs, 4 seulement disposent d'appareils à desinfection. En outre, sur les 97 localités désignées comme stations pour la remise des voyageurs malades, 22 possèdent des lazarets permanents et 10 des appareils de désinfection à vapeur ou à vapeur concentrée. En faisant abstraction des cantons de Baie-ville, de Genève et de Zoug, qui ont établi des hôpitaux d'isolement et des appareils à désinfection, il n'y a, parmi les 2984 autres communes de la Suisse, que 39 communes seulement qui soient en possession de lazarets permanents et 13 d'appareils à désinfection.

Eu égard à la réapparition non douteuse du choléra l'été prochain, 11 est grand temps que les cantons et les communes prennent énergiquement en mains l'installation de. lazarets et fassent l'acquisition d'appareils à désinfection. Ils pourront compter sur l'appui énergique de la Confédération.

Il ne faut pas perdre de vue que seul un lazaret permanent permet d'isoler rapidement et, par conséquent, avec succès les personnes qui présentent les premiers symptômes de maladies contagieuses et qu'il faut insister pour que ces asiles se construisent partout où les ressources permettent de le faire. Les experts que nous avons convoqués en conférence au commencement de ce mois, à l'effet de discuter les mesures préventives à

Feuille fédérale suisse. Année XL V. Volili.

11

162 prendre contre le choléra et qui comptaient des médecins de divers cantons, des membres de la commission suisse des médecins et des bactériologistes, ont reconnu a l'unanimité que toutes les stations assignées à la remise des malades devraient être pourvues de lazarets permanents et d'appareils à désinfection. Nous partageons entièrement cette manière de voir, et nous espérons que vous mettrez toute votre énergie pour que ce voeu se réalise.

Nous vous avons transmis, en temps opportun, le tableau, dressé par le conseil fédéral, des stations dans lesquelles s'effectue la remise des voyageurs malades du choléra ou suspects d'en être atteints (F. féd. 1892, IV.

page 577). Au cas où, pour exécuter plus facilement le postulat ci-dessus ou pour tout autre motif (absence d'un médecin dans la localité respective, etc.), on désirerait modifier le tableau en question, nous vous prions de bien vouloir nous faire parvenir, au plus tôt, vos propositions à ce sujet.

Malgré tous les efforts qu'on fera pour installer un nombre aussi grand que possible de lazarets permanents et d'appareils à désinfection, il y aura, quand même, toujours une quantité de communes, notamment les plus petites eb les plus pauvres, qui ne posséderont ni lazaret, ni appareil à désinfection. Or, pour mettre ces communes en mesure de combattre, avec efficacité et succès, les épidémies qui éclatent, les gouvernements cantonaux devraient se procurer quelques baraques transportables à l'usage des malades (baraques dites de Docke, telles que les construit la maison L. Stromeyer et Cie, a Kreuzungen) et des appareils à désinfection mobiles *) (locomobiles) et les remiser dans une situation centrale, pour qu'on puisse s'en servir immédiatement quand une épidémie surgit dans ces communes ou dans la commune avoisinante.

Pour terminer, nous vous informons encore que M. le Dr F. Schmid, rapporteur sanitaire à Berne, est, en tout temps, prêt à donner des conseils ou à fournir des renseignements aux autorités chargées de faire choix ou plutôt à acheter des appareils à désinfection ou des baraques transportables.

Bibliographie sanitaire suisse.

Ouvrages offerts à la bibliothèque du bureau fédéral de statistique et du rapporteur sanitaire fédéral. Nos remerciements aux donateurs.

Mûrset, Alfred, Dr., Sanitätsmajor. Der heutige Stand des schweizerischen Samariterwesens. Bern, 1892. In-8°. 43 Seiten.

Widmer, Strafanstaltsdirektor. Die Speiseordnung für die gesunden Strafgefangenen der Strafanstalt Luzern. 1892. Eine Tabelle.

Wyser, Otto. Die Einführung der obligatorischen Fortbildungsschule für Mädchen im Kanton Solothnrn. Solothurn, 1891. In-8°. 23 Seiten.

*) Les frères Sulzer, à Winterthur, fournissent aussi des appareils de désinfection à vapeur mobiles ou fixes, très-pratiques, solides et à uon marché.

163

Sommaire de la Feuille officielle suisse du commerce.

N° 118, du 16 mai 1893.

Eegistre du commerce. Marques de fabrique et de commerce.

Banques suisses d'émission. Annonces non officielles.

N° 119, du 17 mai 1893.

Faillites. Concordats. Titres disparus. Eegistre du commerce. Marques de fabrique et de commerce. Banques étrangères.

Télégrammes. Annonces non officielles.

N° 120, du 20 mai 1893.

Faillites. Concordats. Titres disparus. Domiciles juridiques.

Eegistre du commerce. Importation dans la circulation libre.

Eestitution de droits sur le maïs. Banques étrangères. Annonces non officielles.

N° 121, du 22 mai 1893.

Eegistre du commerce. Brevets d'invention, dessins et modèles. Marques de fabrique et de commerce. Banques suisses d'émission. Exposition universelle à Anvers. Eeprésentation de la Suisse à l'étranger. Banques étrangères. Annonces non officielles.

Schweizerisches Bundesarchiv, Digitale Amtsdruckschriften Archives fédérales suisses, Publications officielles numérisées Archivio federale svizzero, Pubblicazioni ufficiali digitali

Publications des départements et d'autres administrations de la Confédération.

In

Bundesblatt

Dans

Feuille fédérale

In

Foglio federale

Jahr

1893

Année Anno Band

3

Volume Volume Heft

22

Cahier Numero Geschäftsnummer

---

Numéro d'affaire Numero dell'oggetto Datum

24.05.1893

Date Data Seite

149-163

Page Pagina Ref. No

10 071 116

Das Dokument wurde durch das Schweizerische Bundesarchiv digitalisiert.

Le document a été digitalisé par les. Archives Fédérales Suisses.

Il documento è stato digitalizzato dell'Archivio federale svizzero.