485 Ainsi arrêté par le Conseil national.

Berne, le 24 mars 1927.

Le président, PAUL MAILLEFER Le secrétaire, G. BOVET.

Ainsi arrêté par le Conseil des Etats, Seme, le 30 mars 1927.

Le président, Dr R. SCHÖPFER.

Le secrétaire, KAESLIN.

Le Conseil fédéral arrête : Publication de l'arrêté fédéral ci-dessus dans la Feuille fédérale.

Berne, le 30 mars 1927.

Par ordre du Conseil fédéral suisse : Le chancelier de la Confédération, KAESLIN.

# S T #

Assemblée fédérale

La session du printemps a' été close le 2 avril 1927. Le résumé des délibérations paraîtra prochainement comme annexe à la Feuille féd.

Au Conseil national, M. Maillefer président, a ouvert la séance du 1er avril 1927 par le discours suivant : Messieurs les Conseillers, II y a aujourd'hui exactement vingt-cinq ans que le Conseil national a siégé dans cette salle pour la première fois et que le palais dont ce local fait partie abrite les deux Chambres qui composent

486

l'Assemblée fédérale. Nous lisons en effet dans la Feuille fédérale du 2 avril 1902 : « Les Conseils législatifs de la Confédération se sont réunis le 1er avril.

« Les membres des Conseils législatifs et le Conseil fédéral se sont réunis danls leurs anciennes salles de délibérations et s« sont rendus en cortège solennel au son des cloches et des salves d'artillerie dans le nouveau palais du Parlement.

«L'Assemblée fédérale s'est réunie dans la nouvelle salle du Conseil national où ont été prononcés les discours d'inauguration.

« La solennité d'inauguration terminée, les membres du Conseil des Etats se sont rendus dans leur salle de délibératiq'n. » Les orateurs de cette cérémonie furent : M. Zemp, président de la Confédération, M. .Meister, vice-président du Conseil national et M. Reichlin, président du Conseil des Etats.

Parmi nos collègues actuels, six membres du Conseil national et six membres du Conseil des Etats font encore partie de l'Assemblée fédérale.

Les membres du Conseil national encore en fonctions aujourd'hui sont : MM. Joseph Choquard, Karl Eigenmann, Jacob Freiburghaus, Johann Jenny-Berne, Emile Gaudard, Aloïs de Meuron.

Ces faits valaient la peine d'être rappelés ici. Nous félicitons nos ooUègues pour la longue et belle carrière parlementaire qu'ils ont fournie et nous leur souhaitons encore de longues années de féconde activité parmi nous.

Et quant à nous, Messieurs, je ne saurais exprim'er d'autre voeu que celui que formait pour les conseillers d'alors M. le président de la Confédération Zemp : « Puissent régner à tout jamais, dans cette maison, la justice, la sagesse, la fidélité et l'amour de la patrie. »

Au Conseil des Etats, M. Schöpfer, président, a ouvert la séance du 1er avril 1927 par le discours suivant :

487

Messieurs les députés, Avant de commencer nos délibérations, permettez-moi de vous rappeler qu'il y a aujourd'hui un quart de siècle que fut inauguré le nouveau Palais fédéral. Le 1er avril 1902 eut lieu la solennité d'inauguration; ce jour-là, à 11 heures du matin, le Conseil fédéral et les membres des Chambres fédérales se rassemblèrent dans l'ancienne salle du Conseil national.

A 11H ils sortaient de l'ancien bâtiment, et, sous un soleil splendide, au son des cloches et des salves d'artillerie, ils se rendaient par la rue Fédérale, la rue Christophe, la rue de l'Hôpital et la place de l'Ours, richement pavoisées et où se pressait un public nombreux, au Palais du parlement. Un détachement de cadets ouvrait et fermait le cortège; une musique de cadets, tambours et fifres, jouait des marches; des cadets faisaient la haie sur le parcours et sur la place- Un groupe de jeunes filles en blanc, avec les armoiries des cantons et des éch'arpes aux couleurs cantonales précédaient les conseillers; puis venaient les huissiers, le Conseil fédéral et les membres des Chambres.

Devant le Palais du parlement étaient groupés les porte-bannières de toutes les corporations et sociétés. Lorsque le cortège approcha,'un orchestre placé sur le balcon joua le choral «Nun danket alle Gott».

A l'entrée du cortège dans le hall, sous la coupole, un choeur de garçons chanta le «Rufst du mein Vaterland» et le « Sempacherlied».

Des jeunes filles avec les armoiries et les couleurs nationales se groupaient autour de l'Helvétie sur le gr'and palier de l'escalier principal.

Les membres du Conseil fédéral et des d'eux Chambres se rendirent dans la salle du Conseil national, dont les tribunes étaient bondées. Le président de la Confédération, M. Zemp, souhaita la biienvenue aux Conseils dans le nouveau palais, sur quoi le président du Conseil des Etats, M. Reichlin, et le vice-président du Conseil national, M. Meister, prononcèrent des discours. A 1 heure de l'après-midi, banquet dans la .grande salle du Musée, avec discours officiels de M.

Ruchet, conseiller fédéral, et de M. Casimir von Arx, vice-président du Conseil des Etats, de M. le conseiller national Paillard, dix président de la ville de Berne, M. de Steiger, et de l'architecte du palais, M. le professeur Auer.

J'éprouve une joie particulière à saluer aujourd'hui six membres de notre Conseil qui, il y a 25 ans, ont assisté à l'inauguration. Ce sont Messieurs 1. Dr Albert Ammann, Schaffbo'use, 2. Johannes Geel, St-Gall, 3. Joseph Hildebrand, Zoug,

4. Emile Isler, Aarau, 5. Henri Simon, Lausanne, et 6. Joseph Winiger, Lucerne.

En témoignage de notre affection et de notre haute estime, nous leur remettons un bouquet aux couleurs nationales, blanc et rouge, en, souhaitant vivement qu'il leur soit donné de vivre encore de nombreuses années, robustes de corps et d'esprit.

Rappelons aussi que le fidèle huissier de notre Conseil, M. Schneider, a également pris part alors à la cérémonie.

Permettez-moi de clore cette modeste fête commemorative par les paroles que prononçait en 1902 le président du Conseil des Etats : « L'esprit de sacrifice, de concorde, de justice et la confiance en Dieu, tels sont les sentiments qui ont valu à la Confédération suisse lai considération dont elle jouit et qui l'ont maintenue », et permettez-moi d'ajouter : puissent ces sentiments qui animaient nos collègues de l'année 1902, présider, à l'avenir aussi, aux délibérations des représentants du peuple et des Etats.

# S T #

Extrait des délibérations duConseil fédéra!

(Du 28 mars 1927.)

Le Conseil fédéral a alloué au canton de Berne une subvention de fr. 39,190 au maximum pour frais de reboisement et de travaux de défense au Taubengraben par la corporation de Turbach-Taubengraben à Gessenay (devis : fr. 61,200).

Ont été nommés pour une nouvelle période administrative de trois ans, commençant le 1er avril 1927, dans la commission consultative prévue par la loi fédérale sur la durée du travail dans l'exploitation des chemins de fer fédéraux et autres entreprises de communication et de transport : Président : M. Paul Kasser, juge d'appel, à Berne.

Membres et suppléants : /. Représentants des employeurs : Pour les C. F. F. : Membres : MM. Matter, Erwin, chef principal de l'exploitation des C. F. F., à Berne; Gaudy, Hans, adjoint à l'ingé-

Schweizerisches Bundesarchiv, Digitale Amtsdruckschriften Archives fédérales suisses, Publications officielles numérisées Archivio federale svizzero, Pubblicazioni ufficiali digitali

Assemblée fédérale

In

Bundesblatt

Dans

Feuille fédérale

In

Foglio federale

Jahr

1927

Année Anno Band

1

Volume Volume Heft

14

Cahier Numero Geschäftsnummer

---

Numéro d'affaire Numero dell'oggetto Datum

06.04.1927

Date Data Seite

485-488

Page Pagina Ref. No

10 084 924

Das Dokument wurde durch das Schweizerische Bundesarchiv digitalisiert.

Le document a été digitalisé par les. Archives Fédérales Suisses.

Il documento è stato digitalizzato dell'Archivio federale svizzero.